Fabien Fortassin - La Rochelle pau - 29 septembre 2013 - Icon Sport
 
Pro D2

26e journée Pro D2 - La Rochelle frappe fort !

La Rochelle frappe fort !

Par Anne-Sophie Bernadi
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/04/2014 à 21:23 -
Par Anne-Sophie Bernadi - Le 05/04/2014 à 21:23
Avec cinq essais, La Rochelle a signé une superbe victoire bonifiée ce samedi face à Narbonne (48-17). Les Maritimes consolident leur place de numéro deux.
 

Très bonne opération de La Rochelle ce samedi. En l’emportant largement au stade Marcel-Deflandre contre Narbonne (48-17), également candidat à la montée en Top 14, les Maritimes ont frappé un grand coup dans la course aux demi-finales à domicile. Dominateurs en conquête, plus inspirés, plus puissants, plus précis, les hommes du duo Collazo-Ribeyrolles confirment leur montée en puissance, à la fois par leur activité offensive, récompensée de cinq essais, et une défense agressive qui a mis à mal les intentions narbonnaises. Les Rochelais obtiennent ainsi une importante victoire bonifiée (la troisième en quatre matchs), synonyme de cinq points, à ajouter aux trois du match à Carcassonne que les Maritimes devraient récupérer après l’appel suspensif de la FFR, annoncé ce samedi.

Devant un public venu nombreux, les Rochelais avaient à cœur de prouver qu’ils montaient bien en puissance à l’heure du sprint final de Pro D2. Après un déplacement à Colomiers, quoi de mieux que de recevoir Narbonne et son jeu ambitieux pour le prouver ? Avec une défense agressive, à coups de grosses montées en ligne, les Maritimes ont finalement anéanti rapidement les espoirs des Narbonnais, peu inspirés ce samedi. L’avantage des Cathares au tableau de marque (7-10, 20e), après l’essai du troisième ligne Malet suivant celui du trois-quarts centre de l’ASR, Lagarde, dura seulement deux minutes, jusqu’à une nouvelle pénalité de l’ouvreur rochelais Fabien Fortassin.

Déjà vingt points d’avance à la pause

Ce sont d’abord les fautes audoises que les Maritimes ont parfaitement su utiliser. Mais surtout, les Rochelais se sont basés sur une mêlée surpuissante, mettant au supplice le huit de devant du RCNM. Globalement dominateurs en conquête, et donc solides en défense, les Rochelais ont ensuite profité de la vitesse impulsée par la charnière Audy – Fortassin, qui retrouve parfaitement ses repères après le retour de blessure de leur demi de mêlée. Plus inspirés, puissants, et précis, les Charentais ont ainsi déployé un excellent jeu de ligne, dans le sillage d’un Levani Botia partout pour sa deuxième titularisation au centre depuis son arrivée en tant que joker médical.

Rentrés aux vestiaires avec vingt points d’avance (30-10), grâce aux essais de Lagarde (13e), Bobo (24e) et Gourdon (36e), les Rochelais sont revenus avec les mêmes ambitions après la pause, où les deux équipes se sont livrées à une partie de jeu à tout va. Si La Rochelle chercha alors le bonus offensif, Narbonne, pour sa part, conserva son plan de jeu pour tenter de revenir, mais manqua encore de réalisme dans les derniers gestes. Fabien Fortassin, encore une fois en réussite, fut le premier à inscrire les points des Maritimes en deuxième mi-temps (54e, 67e), avant les essais de pénalité (64e) et de l’arrière Cestaro (76e), inscrit derrière le puissant huit de devant de l’ASR. Si l’essai du pilier droit narbonnais Wright fit peur aux Rochelais pour leur bonus, il n’a finalement rien changé à la bonne dynamique des coéquipiers de Uini Atonio. Agen sera-t-elle l’équipe qui arrêtera La Rochelle, lors de la prochaine journée ?

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×