Joshua Valentine - Narbonne pau - 15 septembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

25e journée Pro D2 - Tombé à Tarbes, Narbonne veut remettre la marche avant

Tombé à Tarbes, Narbonne veut remettre la marche avant

Par Fabien Pomiès
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 27/03/2014 à 10:59 -
Par Fabien Pomiès - Le 27/03/2014 à 10:59
Inarrêtables depuis janvier, les Narbonnais ont chuté à Tarbes le weekend passé mais espèrent se relancer dès samedi lors de la réception d’Albi.

En s’imposant aux pieds des Pyrénées lors de la journée précédente, Narbonne aurait quasiment pu valider son billet pour les phases finales mais au lieu de ça, Sébastien Petit et ses coéquipiers ont préféré nous ménager un suspense entier pour la fin de saison: "Nous n’avons pas à rougir de notre prestation mais nous sommes tombés sur une belle équipe, analyse le capitaine narbonnais. On aurait peut-être pu prétendre au match nul mais le groupe a bien réagi et tout le monde s’est rapidement focalisé sur Albi". C’est peut-être une des clés de la bonne santé du RCNM, cette capacité à évacuer bons comme mauvais moments pour se projeter sur l’objectif à venir: c’est le moyen le plus sûr de ne tomber ni dans l’euphorie, ni dans la gamberge… "On sait aussi que la fin de saison peut être très belle, poursuit Sébastien Petit, ça nous incite à ne pas nous attarder sur ce que nous avons fait et à aller de l’avant".

Petit: "Albi vient sans complexe" 

Et pour s’assurer "cette très belle fin de saison", il va falloir retrouver la bonne carburation, celle qui avait permis de signer sept succès en huit matchs en 2014. Une dynamique qui n’a pas semblé souffrir de l’accumulation des rencontres et du mode de gestion de l’entraîneur Justin Harrison, pas franchement fanatique des roulements dans l’effectif: "C’est vrai qu’il n’y a pas beaucoup de rotations dans le groupe mais on fait en sorte de bien récupérer entre deux blocs de cinq matchs et le staff ne tire pas sur les organismes lors des semaines d’entraînements. Peu d’oppositions mais beaucoup d’ateliers autour de la défense, de la passe… Ça nous permet de garder de la fraîcheur pour les matchs. Et puis il faut bien reconnaître qu’après une victoire, les douleurs disparaissent plus vite, admet le capitaine, ce qui fait que physiquement et mentalement, nous sommes moins touchés". La victoire aurait donc les mêmes vertus que l’éponge magique...

Samedi, c’est donc Albi qui figure au programme ; des Albigeois qui ont fait un grand pas vers le maintien et qui à ce titre seront "d’autant plus dangereux, se méfie Sébastien Petit. Ils viennent sans complexe. Nous, nous devons corriger le tir en touche notamment, un secteur qui n’a pas donné entière satisfaction la semaine dernière. On se souvient aussi qu’à l’aller, à Albi, on avait eu du mal devant : c’est plutôt jeune mais c’est très solide". Suffisamment pour venir ternir une fin de saison. La méfiance est donc de mise.

 
 

commentaires


  • titauff28/03/2014 18:27

    pas de haine, je constate

  • catharas28/03/2014 16:51

    Tarde la cargolade de lapres match avec bele victoire

  • jonatlr1728/03/2014 05:18

    @titauff ton coter aigri ta pointe jalousie peut être même que tu t'ennuie dans ton stade donc tu deviens haineux ...