Giraud - Agen - 14 décembre 2013 - Icon Sport
 
Pro D2

24e journée Pro D2 - Carcassonne-Agen (12-26) - A Agen la victoire... et la polémique

A Agen la victoire... et la polémique

Par Clément Mazella
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/03/2014 à 15:35 -
Par Clément Mazella - Le 23/03/2014 à 15:35
Agen a retrouvé le sourire en s'imposant avec le bonus offensif sur le terrain du relégable Carcassonne (12-26). Mais il a bénéficié d'un essai non valable...
 

Ils n’avaient plus gagné à l’extérieur depuis le 18 janvier dernier. Sur la pelouse de Carcassonne, lanterne rouge du championnat, les Agenais sont allés chercher un important succès - bonifié grâce à un essai à la 85e minute ! - dans la course aux demi-finales à domicile (12-26). Une victoire qu’ils doivent notamment à leur ouvreur Raphaël Lagarde, titularisé pour la première fois depuis son retour de blessure, à l’origine du premier essai, et auteur du second. Dominateurs contre le vent grâce à leurs bonnes relances en première période, les Lot-et-Garonnais ont profité du manque de réalisme audois et de leur bonne pression défensive en seconde pour reprendre la troisième place au classement. Les Carcassonnais, eux, restent derniers.

Si l’opération est parfaite pour le SU Agen, c’est surtout grâce à ce point de bonus offensif, arraché à la 85e minute ! Après une pénalité de la dernière chance manquée par Pretorius (84e) pour Carcassonne qui cherchait un point de bonus défensif, les Lot-et-Garonnais décidèrent de relancer à la main. Pris, ils cédèrent le cuir à leurs adversaires qui leur rendirent presque aussitôt sur un en-avant. En contre, c’est Raphaël Lagarde, bien aidé par un équipier, qui récupéra le cuir, et le transmit à son troisième ligne Wessels Jooste revenu de nulle part pour inscrire ce troisième essai dans le coin droit (12-26, score final).

Un Raphaël Lagarde présent sur tous les essais

Pour son deuxième match en tant que titulaire cette saison, l’ouvreur du SUA n’est donc pas pour rien dans la victoire des siens. Après un début de match animé mais un peu désordonné face à la précipitation des deux équipes, c’est lui qui amorça une magnifique relance depuis ses 22 mètres à l’origine d’un superbe premier essai. En offrant ensuite un terrible relais au milieu de trois défenseurs carcassonnais quelques instants plus tard, Raphaël Lagarde servit idéalement Lionel Mazars qui n’avait plus qu’à permettre à Taylor Paris de filer à dame, en bord de ligne côté gauche (5-0, 7e). C’est encore l’ouvreur, opportuniste, qui, sur une action surréaliste 24 minutes plus tard, récupéra le ballon pour aggraver le score devant des Carcassonnais arrêtés (touche non sifflée), après avoir bien suivi (6-15, 32e).

Rentrés aux vestiaires avec six points d’avance, malgré un vent de face en première mi-temps, les Lot-et-Garonnais se virent ainsi récompensés de leurs belles relances depuis leur camp, et de la puissance de leurs avants dans le camp carcassonnais. Dominés en seconde période, ils surent ensuite appliquer une pression défensive fatale aux Audois en manque criant de réalisme. Jusqu’à cet essai sorti de nulle part dans les tous derniers instants de la rencontre, preuve de leur ambition. Au classement, ils repassent ainsi devant la Section Paloise, mais restent troisièmes, à six points du Stade rochelais. Pour leur part, les Carcassonnais encaissent une huitième défaite à domicile, et occupent toujours la place de lanterne de rouge, à égalité de points avec Auch, et à trois du premier non-relégable, Bourg-en-Bresse.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×