Lionel Chabal - lyon tarbes - 25 aout 2012 - Icon Sport
 
Pro D2

1ere journée Pro D2 en bref - Lyon offensif, Baget décisif

Lyon offensif, Baget décisif

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 02/09/2013 à 14:22 -
Par Midi Olympique - Le 02/09/2013 à 14:22
Le Lou a frappé un grand coup sur la pelouse de Carcassonne, tandis qu’Albi a manqué le coche et que Bouillot s’est montré à son aise. La première journée de Pro D2 en bref.
 

EN HAUSSE

Lyon

C’est ce qui s’appelle remettre les pendules à l’heure. Lors de la dernière journée de la saison 2012-2013, le Lou s’était lourdement incliné à Carcassonne (12-52). De retour à Albert-Domec, les Lyonnais ont cette fois corrigé leurs hôtes (52-38). S’ils ont encaissé quatre essais, les protégés d’Olivier Azam ont trouvé le moyen d’en marquer sept. Chabal, Kavtidze, Basson, Romanet et Sukanaveita (tous deux auteurs d’un doublé) ont en effet tour à tour aplati dans l’en-but, permettant à leur formation de quitter l’Aude avec une victoire bonifiée. Certes, il ne faut pas tirer de conclusions hâtives suite à cette performance. Mais une chose est sûre: Lyon a marqué les esprits.

EN BAISSE

Albi

"Il faudra surtout bien débuter en battant Agen, pour prendre une bouffée d’oxygène et basculer dans la première moitié de tableau". Les vœux de Cyriac Ponneau, le talonneur d’Albi, n’ont pas été exaucés, son équipe s’étant inclinée à domicile contre le SUALG (12-17). Alors qu’ils avaient l’appui du vent en première période, les Albigeois n’ont pas réussi à creuser l’écart (3-0 à la pause). En seconde mi-temps, les Agenais ont rapidement pris les commandes de la rencontre et n’ont jamais été rejoints. Les Jaune et Noir doivent donc se contenter du bonus défensif, maigre matelas avant de défier La Rochelle, Lyon et Tarbes.

LE JOUEUR

Sébastien Bouillot (Bourgoin)

Pour son premier match officiel avec le maillot berjallien, Sébastien Bouillot a marqué des points. Auprès de son entraîneur d’une part, mais aussi et surtout sur le terrain, puisqu’il est le seul à avoir scoré pour son équipe. Sur les sept pénalités qu’il a tentées, l’ancien ouvreur d’Oyonnax et de Pau en a réussi six. Suffisant pour venir à bout de Bourg-en-Bresse, l’autre promu (18-13). A la recherche d’un buteur après le départ à la retraite de l’emblématique Alexandre Péclier, les dirigeants du CSBJ pourraient donc bien avoir trouvé leur bonheur avec Bouillot.

L'ESSAI

Marc Baget (Béziers)

Jusqu’à la dernière minute, Tarbes a bien cru pouvoir enregistrer un beau succès sur le terrain de Béziers. Mais c’était sans compter sur Marc Baget. Contraint de sortir sur saignement, le troisième ligne de 28 ans est revenu sur la pelouse à dix minutes de la fin du match. Grand bien lui en a pris, car, sur une ultime pénaltouche et alors que la sirène retentissait, il a récupéré le ballon et s’en est allé aplatir en bout de ligne. Le stade de la Méditerranée pouvait exulter, les Bigourdans étaient médusés. Baget, arrivé de Bayonne à l’intersaison, a quant à lui fait vibrer les supporters biterrois. C’est déjà un bon début.

LA STAT

1

A Mont-de-Marsan, le Rochelais Fabien Fortassin n’a raté qu’un seul de ses coups de pied. Sur neuf tentatives, le taux de réussite est donc très bon. Le seul problème, c’est que cette pénalité, manquée à la 80e minute, aurait pu permettre à l’ASR d’arracher le match nul. Cet échec des cinquante mètres permet au Stade montois de s’imposer (31-28). L’ancien ouvreur du TPR peut se consoler en constatant qu’avec 23 points marqués, il est pour l’instant le meilleur réalisateur du Pro D2.

LA DECLA

Thierry Peuchlestrade (entraîneur d’Aurillac)

"A un moment, il faut être combattant. On ne l’a pas été. Par moments, on a été joueurs de rugby, mais on n’a jamais été de gros combattants. En jouant comme ça, on ne peut pas gagner à l’extérieur. Ce n’est pas possible".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×