Dumora - Lyon - 10 novembre 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

18e journée Pro D2 - Lou-Albi (32-25): Lyon a eu très chaud

Lyon a eu très chaud

Par Anne-Sophie Bernadi
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 25/01/2014 à 19:35 -
Par Anne-Sophie Bernadi - Le 25/01/2014 à 19:35
Un temps dans le bonus offensif, Lyon s'est fait très peur en fin de match, voyant les Albigeois refaire leur retard et échouer à sept points (32-25).
 

Les deux arrières se sont forcément régalés. Au fil d'une rencontre très animée, Julien Dumora pour le Lou, comme Matthieu Peluchon pour Albi, ont enchaîné les relances. A l'image de ces deux 15, les deux formations se sont montrées joueuses ce samedi au Malmut Stadium. Une activité telle du côté des joueurs du SCA, jouant un minimum de ballons à la main, que les Lyonnais se sont retrouvés sous pression jusqu'à la fin, après une rencontre pourtant parfaitement maîtrisée jusqu'à la 50e minute. Les hommes de Tim Lane devront finalement se satisfaire de la victoire non-bonifiée (32-25), tant ils ont subi en fin de match, laissant le bonus défensif aux Tarnais.

S'attendait-elle à une telle opposition ? A domicile, à la recherche d'un bonus offensif, l'équipe rhôdanienne, remaniée, n'a pas su s'adapter à son adversaire pendant les 80 minutes de ce match comptant pour la 18e journée de Pro D2. S'ils ont réussi leur entrée dans la rencontre, auteurs d'une première pénalité dès la 7e, et d'un premier essai - par Tu'ineau, tout en puissance - à la 16e, les Lyonnais n'ont jamais su anéantir les ambitions offensives albigeoises. Les hommes du duo Broncan - Bacca, eux, ont mis du coeur dans cette rencontre jusqu'à la 81e minute, et ce dernier ballon échappé, laissant s'envoler les derniers rêves de match nul entrevus en toute fin de match.

Une orgie de jeu en seconde période

A la pause, pourtant, l'issue est apparue toute tracée. Trois essais à un, 22 à 8 au tableau de marque, et une possession en leur faveur, les Lyonnais ont alors la maîtrise du match. Les Tarnais, eux, sont trop imprécis pour convertir leurs belles actions. Seul Chateauraynaud (35e) a aplati dans l'en-but lyonnais, au terme d'une superbe action de 80 mètres, après relance de Peluchon, et relais du pilier Hamadache, intenable ce samedi. Pis, à 14 contre 15 au retour des vestiaires, les Albigeois, pris de vitesse, ont vu les Lyonnais transpercer leur défense et inscrire deux essais en trois minutes (Ambaka, 42e ; Romanet, 45e) pour s'emparer, à cet instant, du point de bonus.

Mais l'orgueil albigeois, lui, a décidé de faire fi de ce large écart (32-8), pour conserver cette volonté constante d'écarter le cuir. Vaillants, persévérants, les Tarnais ont finalement profité d'une baisse de régime rhôdanienne pour concrétiser leur énorme domination entamée dès la 48e. Avec Todua en bord de ligne sur la gauche, après une énorme répétition de temps de jeu au ras (62e), puis leur surpuissance en mêlée (65e), et une pénalité obtenue grâce au dynamisme de Kaiser (69e), les Albigeois se sont même offerts le luxe de jouer pour la victoire, dans les dix dernières minutes. En vain, face au favori à la montée. Mais assez pour faire peur à ce Lou empûté de ses titulaires habituels. Et lui empêcher de remporter ce point de bonus offensif recherché.

 
 

commentaires


  • Utilisateur60000001994546926/01/2014 14:37

    Aille aille aille la maniere dont le loup pers le Bonus chapeau les Albigeois

  • rugbylou26/01/2014 11:49

    @sylvain17870 non le 9 Février

  • sylvain1787026/01/2014 11:11

    on joue Pau la semaine prochaine non ?