Ponteins Dax 2009 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

US Dax: Gilbert Ponteins va laisser la présidence à Alain Pecastaing

Dax: Ponteins va laisser la main à Pecastaing

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/02/2013 à 18:45 -
Par Rugbyrama - Le 05/02/2013 à 18:45
Comme l'annonce Midi Olympique ce mardi, alors que le président actuel de Dax, Gilbert Ponteins, est amené à prendre du recul, c'est Alain Pecastaing, l'actuel président du Conseil de surveillance, qui prendra sa succession.

L'information devrait être officialisée mercredi en fin de journée à l’issue du Conseil d’administration du club, ou jeudi lors d'une conférence de presse à 11h45. Comme l'indiquait Midi Olympique dans son édition de ce lundi, Alain Pecastaing (58 ans) va devenir le nouveau président du directoire de Dax à compter de juillet prochain. Celui-ci prendra ainsi la succession de Gilbert Ponteins (65 ans). En poste depuis douze ans à la tête de l'USD, ce dernier avait révélé en fin d'année 2012 qu'il avait choisi de passer la main, invoquant la "fatigue" qui était la sienne et "la pression" qu'engendre ce rôle. Il avait qualifié sa décision d'"irrévocable". Moins de deux mois plus tard, le nom du nouveau président va donc être dévoilé. Et ce n'est pas un inconnu au sein du club...

Ponteins à la tête du Conseil de surveillance

En effet, Alain Pecastaing est non seulement l'actuel président du Conseil de surveillance de Dax. Mais cet ancien joueur du club a déjà été à la tête de l'USD au milieu des années 90. En fait les deux hommes intervertiront leurs fonctions, Gilbert Ponteins prenant les commandes du Conseil de surveillance. Et les dossiers vont s'accumuler pour Alain Pecastaing dès sa nomination. Sur le plan sportif puisque le parcours décevant de la saison en cours (Dax est actuellement 14e du classement avec quatre points d'avance sur la zone de relégation, N.D.L.R.) pourrait conduire à une réorganisation dans l'encadrement en fin d'exercice. Et aussi sur le plan extra-sportif puisqu'on parle d'une baisse du budget, qui pourrait passer en-dessous des quatre millions d'euros lors de la prochaine intersaison.