Bagarre Pau-La Rochelle - Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

Pro D2, Pau-La Rochelle: Après les poings, la mise au point

Pau-La Rochelle: Après les poings, la mise au point

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/05/2013 à 15:50 -
Par Midi Olympique - Le 14/05/2013 à 15:50
Après les bagarres qui ont émaillé la demi-finale du Pro D2 dimanche au Hameau, Rochelais et Palois devront répondre du comportement de leurs joueurs et de leurs dirigeants devant la commission de discipline de la Ligue. Mais ils ont déjà commencé à régler leurs comptes par média interposés.

Sept convocations. En plus des deux clubs, trois joueurs (Jordan Seneca, Johannes Petrus Wessels et Marlon Solofuti) et deux entraîneurs (Patrice Collazo et Joël Rey) devront se présenter face à la commission de discipline et des règlements de la LNR le 29 mai prochain. Les deux bagarres générales survenues durant le match au Hameau dimanche - et qui ont choqué beaucoup de monde - pourraient être lourdes de conséquences... Pour les Béarnais dans un premier temps, qui envisageaient de plaider auprès de la Ligue pour éviter à Solofuti sa probable suspension afin qu'il puisse jouer la finale, dimanche face à Brive. "On aimerait que Marlon soit dédouané, il s'est plus défendu qu'autre chose", argumentait l'entraîneur des arrières David Aucagne dans Midi Olympique ce lundi. D'abord convoqué le 29 mai, le joueur comparaitra ce mercredi devant la commission de discipline de la LNR. Solofuti saura donc s'il pourra participer à la finale à Bordeaux ce week-end.

Ambiance "délétère" autour du match

En attendant, une polémique est née ces dernières heures. Dès le coup de sifflet final, David Aucagne ne masquait pas son amertume quant au déroulement des événements: "Je suis déçu de la fin du match. Ce n'était pas sympa à vivre. Et je pense que c'était programmé." D'autres Palois se sont étonnés de l'agressivité des Rochelais par voie de presse. Ce à quoi l'ASR a décidé de répondre, par le biais d'un communiqué de presse publié sur son site officiel: "L’Atlantique Stade Rochelais félicite l’équipe de Pau pour sa victoire mais déplore vivement les incidents qui ont émaillé cette demi-finale de PRO D2 et porté atteinte à l’image du Rugby. Nous ne pouvons laisser ternir l’image de notre club sans réagir. Nous faisons ainsi part de notre indignation face aux accusations de responsabilité, de préméditation et de manque de sportivité portées à l'encontre de notre Club. Nous tenons à condamner fermement l'ambiance délétère autour de ce match, responsabilité qui incombe en intégralité au club organisateur."

On peut penser que le club maritime dénonce ainsi les jets de fumigènes sur le terrain en cours de rencontre, ou l'arrivée au stade houleuse de ses joueurs et de ses dirigeants, qui ont dû traverser une foule de supporters palois dans une atmosphère tendue avant de gagner les vestiaires. "Sans justifier, ni excuser ces deux bagarres générales entre deux équipes qui, à la vue des images, sont autant impliquées l’une que l’autre, nous sommes persuadés que ce contexte délétère a grandement contribué à envenimer cette rencontre", concluent les Rochelais dans leur communiqué. Selon Sud Ouest, les présidents des deux clubs, Vincent Merling et Bernard Pontneau, se sont entretenus au téléphone. Et la Section n'a pas surenchéri.

 
 

commentaires


  • fred98520/05/2013 01:24

    T'as la bise de Juju ! :-))

  • souslaneige19/05/2013 18:48

    je viens de voir ta reponse, je ne disais pas que un tel ou l autre avait commencé , je pense juste que pau a beneficié de plus de largesses, mais bon passons a autre chose brive a gagné, bonne chance pour l an prochain

  • pedro 197719/05/2013 12:17

    après il me semble que l'année dernière c'est soucaze un rochelais mais aussi ancien palois qui s'est fait agressé et le palois n'avait pris qu'un jaune...bien dixit un supporter palois a la fin du match...