Eddy LABARTHE - aix en provence - 25 aout 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Pro D2: Aix-en-Provence au bord du précipice

Aix au bord du précipice

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/04/2013 à 16:15 -
Par Midi Olympique - Le 11/04/2013 à 16:15
Quinzième, les Aixois sont au pied du mur et doivent absolument réaliser une fin de saison quasi parfaite pour espérer se maintenir en Pro D2. Lancés dans un mini-championnat à quatre, ils ont l’avantage du calendrier mais ont aussi décidé de modifier leur façon de travailler.

Dans le match de la peur les opposant à Dax le week-end dernier, les Aixois ont réalisé un match pour le moins étrange, mais lourd de conséquences. A trois points des Dacquois jusqu’à la dernière minute du match, ils ont finalement perdu la partie en laissant leurs adversaires s’emparer du bonus offensif. Une défaite cruelle qui plonge le Parc dans la zone rouge. Une position que le club n’avait plus occupée depuis la treizième journée. A quatre matchs du terme, il est temps de tirer la sonnette d’alarme en Provence.

Des mouvements à l’intérieur du club

Au vu de la situation actuelle de l'équipe, la direction du club d’Aix-en-Provence a voulu sensibiliser le groupe en modifiant la façon de travailler. Afin de plus responsabiliser les joueurs, les blessés comme Gwendal Ollivier, Alexis Driollet et Jérôme Jacquet ainsi que le capitaine Phil Christophers vont dorénavant plus s’impliquer dans la vie du groupe. Notamment au niveau des entrainements et de l’approche des matchs. Tout cela en accord avec le staff technique bien sur. Cependant, on ne retombe pas dans un système d’autogestion des joueurs comme l’avait fait Colomiers il y a deux ans à peu près à la même période mais qui n’avait abouti qu’à la relégation du club haut-garonnais.

Les changements au sein du fonctionnement du groupe professionnel se situent aussi au niveau des entraîneurs. Didier Nourault reste manager général du club mais va prendre ses distances avec la gestion du groupe professionnel. C’est désormais Conrad Stoltz qui s’occupera seul de cette tâche.

Un mini-championnat à quatre

Sportivement, ils sont encore quatre à se battre pour ne pas terminer à la quinzième place au soir de la 30e journée. Aix, Dax, Béziers et Auch se bagarrent déjà depuis plusieurs journées. Ces équipes ne doivent pas non plus oublier Massy, qui n’est qu’à neuf points de la quatorzième place. A la lutte avec ces équipes, les Aixois comptent sur leur calendrier pour tenter de sauver leur tête en Pro D2. En effet, lors de leurs deux prochains matchs, ils recevront coup sur coup Albi et Pau. Ils se déplaceront ensuite à Carcassonne pour enfin recevoir Brive lors de la dernière journée de championnat. Trois matchs à la maison donc pour sauver le club. Un avantage certain sur les autres équipes qui ne bénéficieront que de deux matchs à domicile jusqu’à la fin de la saison. Le Parc se voit dans l’obligation de remporter ces trois matchs. Mais le défi est à la hauteur car Pau et Brive, qui jouent les premières places du classement, se déplaceront pour prendre des points en vue de finir deuxième ou troisième afin de jouer une demi-finale à domicile. Aix devra donc réaliser de gros matchs pour venir à bout de ces équipes et assurer son maintien en deuxième division.

 
 

commentaires


  • bétéborné14/04/2013 15:02

    Tous les ans des équipes descendent, d'autres montent... je ne vois nul précipice là-dedans...

  • laixois13/04/2013 12:46

    le parc à le niveau pour se maintenir

  • PanamAix12/04/2013 13:03

    allez Aix on lache rien !