Solana - Aout 2012 - Aix en Provence - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Pro D2, 30e journée (bilan) - La catastrophe pour Aix, Bortolaso régale Colomiers

La catastrophe pour Aix, Bortolaso régale Colomiers

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 06/05/2013 à 17:50 -
Par Midi Olympique - Le 06/05/2013 à 17:50
Le soulagement d'Auch, la déception d'Aix-en-Provence, le doublé de Bortolaso, l'imperméabilité de Pau ou l'essai crucial de Fogarty... Les temps forts de la 30e journée.

EN HAUSSE

Auch

Soulagement dans le Gers. Auch a validé son maintien après une victoire étriquée 15-6 sur Dax. La saison des Rouge et Blanc fut très longue avec un énorme passage à vide en milieu d’exercice symbolisé par une spirale de matchs sans victoires impressionnante (15). Mais les Gersois ont su faire appel à leurs valeurs pour se ressaisir en fin de saison et notamment acquérir leur maintien dans un dernier match au couteau contre des Dacquois tout juste sauvés.

EN BAISSE

Aix-en-Provence

Aix-en-Provence savait avant cette dernière journée que pour espérer rester en Pro D2 la saison prochaine, la défaite lui était prohibée. Si les Aixois ont longtemps résisté à une équipe de Brive invaincue depuis le 17 mars, un essai de Radikedike lui a été fatale (25-30). Pas de quoi nourrir beaucoup de regrets pour autant, car dans le même temps, tous les rivaux du Parc ont "fait le boulot", puisque Béziers a pris le dessus sur Aurillac et que Auch a battu Dax. Après quatre saisons en Pro D2, les Aixois retrouveront donc le championnat de Fédérale 1 la saison prochaine.

LE JOUEUR

Guillaume Bortolaso (Colomiers)

Le troisième ligne centre de Colomiers, Guillaume Bortolaso, a été partie prenante dans le succès des siens face à Massy. Entre une équipe francilienne fixée sur son sort depuis sa défaite contre Béziers mercredi dernier, et une formation columérine désireuse de satisfaire son public pour la dernière de la saison, c’est un plaidoyer pour le beau jeu qui a eu lieu en Haute-Garonne, aboutissant au score peu commun de 55-27 pour Colomiers. Avec deux essais pour son compte personnel et une activité débordante, Bortolaso n’y a pas été étranger.

L’ESSAI

Fogarty (Aurillac)

L’essai inscrit par Denis Fogarty à la dernière minute du match est à coup sûr à ranger dans la case de ceux qui comptent un petit peu plus que les autres. Alors qu’Aurillac devait au minimum ramener un point pour s’assurer une place de barragiste, les hommes de Jeremy Davidson se retrouvaient rapidement distancés par une formation biterroise en lutte pour sa survie. Mené 24-13 à l’approche de la sirène finale, le Stade aurillacois peut donc tirer un grand coup de chapeau au sauveur de Cork, son talonneur Denis Forgaty qui grâce à son essai évite ainsi à toute la Haute-Auvergne de passer trois nuits blanches dans l’attente résultat de Narbonne-Tarbes mercredi prochain. Aurillac a gagné le droit de se déplacer chez son voisin briviste dimanche prochain.

LA STAT

519

Après son écrasant succès 73-27 sur Oyonnax, Pau est devenu la meilleure défense de Pro D2 sur ce championnat 2012/2013. En infligeant un écart de +46 aux joueurs de l’Ain, les Palois dépassent ainsi ces derniers au classement de la défense la plus imperméable en ayant encaissé 519 points en 30 matchs, soit une moyenne de 17 points par rencontre.

LA DECLA

David Aucagne, entraîneur de Pau

Après la victoire des siens face à Oyonnax (73-27): "On ne s’attendait pas à un tel festival de nos couleurs ; certes nous sommes très contents mais restons humbles car le score ne veut pas dire grand chose. Ils se sont vite retrouvés à 14 et cela nous a facilité la tâche. On est ravi de jouer une demie à la maison, toutefois gardons la tête froide car La Rochelle ne lâchera rien la semaine prochaine".