Benjamin FERROU - 17.11.2012 - Massy / La Rochelle - Icon Sport
 
Pro D2

Pro D2, 28e journée (bilan) - La Rochelle en demie, Beaux furieux

La Rochelle en demie, Beaux furieux

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 22/04/2013 à 18:19 -
Par Midi Olympique - Le 22/04/2013 à 18:19
La qualification de La Rochelle et Brive, la déroute lyonnaise, la colère de Beaux ou encore la prestation de Boisset... Les temps forts de la 28e journée.
 

EN HAUSSE

La Rochelle

Après sa lourde défaite en terres paloises la semaine passée, on attendait une réaction de La Rochelle face à Tarbes ce week-end. Elle a eu lieu. Bonus offensif en poche, les hommes de Fabrice Ribeyrolles ont consolidé leur place de dauphin et sont désormais assurés de participer aux phases finales, tout comme Brive et Pau. Ils se déplaceront d’ailleurs à Brive lors du choc de la prochaine journée avec la ferme intention de ramener des points.

EN BAISSE

Lyon

En se déplaçant à Dax en clôture de cette 28e journée, les Lyonnais étaient prévenus, une défaite les excluait presque définitivement de la course aux phases finales. Pourtant, face à une formation dacquoise qui les a humiliés en mêlée durant 80 minutes, les coéquipiers de Lionel Nallet n’ont jamais existé. Désormais à six points d’Aurillac alors qu’il ne reste que deux journées, le Lou ne devrait pas goûter aux matchs couperet cette saison.

LE JOUEUR

Paul Boisset (Aurillac)

Le demi de mêlée aurillacois a largement contribué au retour des Cantaliens face à Massy, samedi. Toujours dans son style caractéristique de neuvième avant, Boisset a sonné la révolte des siens, dirigeant à merveille le jeu auvergnat. Si Aurillac est aujourd’hui presque assuré de participer aux phases finales d’accession, il lui doit incontestablement beaucoup. Autre réjouissance pour le club, son numéro neuf évoluera toujours en Haute-Auvergne la saison prochaine, puisque, malgré de nombreuses sollicitations, il n’a pas activé sa clause de départ.

L’ESSAI

Caisso (Brive)

Ce n’est peut-être pas le plus bel essai de l’année sur un plan esthétique, mais nul doute qu’au moment du décompte final, il fera partie des plus importants inscrits par le CABCL cette saison. Menés de trois points lorsque la sirène retentissait dans le stade albigeois, les Brivistes auraient pu assurer en tentant un drop. Que nenni, les Correziens prenaient le pari du jeu et bien leur en prenait puisque deux minutes plus tard le troisième-ligne Caisso allait à dame. De bon augure avant d’accueillir La Rochelle samedi prochain.

LA STAT

5

À deux journées du dénouement final, cinq formations sont encore concernées par le maintien en Pro D2, il s’agit de Béziers, Dax, Auch, Aix-en-Provence et Massy. Si les Franciliens sont distancés avec 12 unités de retard sur le 14e, ils ont, avec Béziers, l’avantage d’avoir une rencontre de plus à disputer que leurs concurrents. Concernant les autres équipes, le suspense est à son comble, puisque seulement deux points séparent Aix-en-Provence, 15e, de Dax, 12e.

LA DECLA

Benjamin Beaux (Narbonne)

"Je suis déçu par notre prestation sur le terrain, mais également par le comportement de nos supporters. Se faire siffler à la mi-temps alors Béziers ne menait que de quatre points ne nous fait pas plaisir alors que nous avons fait une bonne saison. J’attendais une autre attitude de la part de nos supporters qui ne nous ont pas encouragé".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×