Blin Crenca - Agen - Avril 2013 - Icon Sport
 
Pro D2

Présentation Agen 2013-2014 - SUALG: Le rebond défensif

Agen: Le rebond défensif

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/07/2013 à 18:48 -
Par Midi Olympique - Le 23/07/2013 à 18:48
Tourmenté sur le terrain et en coulisses l'année dernière, le club agenais semble s'être refait une santé cet été. Désormais manager général, Mathieu Blin compte sur un projet de jeu défensif pour rebondir en Pro D2. A terme, une place parmi les vingt meilleures équipes françaises est espérée.
 

Sporting Union Agen Lot-et-Garonne

Rugbyrama

Fondé en 1908
Président: Alain Tingaud
Entraîneurs: Philippe Sella (directeur sportif), Mathieu Blin (manager sportif), Stéphane Prosper (entraîneur des trois-quarts), Jean-Jacques Crenca (entraîneur des avants).
En 2012-2013: 13e de Top 14
Palmarès: Championnat de France (1939, 1945, 1962, 1965, 1966, 1976, 1982, 1988, 2010-Pro D2), Challenge Yves du Manoir (1931, 1963, 1983, 1992), Coupe de France (1943, 1945
Stade: Armandie (14000 places)

L'OBJECTIF: Les 6 premières places

Si Mathieu Blin a demandé du temps aux dirigeants pendant les vacances, son objectif demeure tout de même de ramener Agen parmi le "Top 20 du rugby français". Les calculs sont simples et rapides. Avec quatorze équipes au sein de l'élite, c'est donc une place parmi les six premiers de Pro D2 qui est visée. Un souhait pas vraiment démesuré au vu de l'effectif lot-et-garonnais. Plutôt équilibré entre les recrues, les joueurs cadres et les Espoirs du club, la formation agenaise semble avoir sa carte à jouer cette saison. David Darricarrère parti à Castres, c'est Stéphane Prosper, l'ex-entraîneur de Mont-de-Marsan, qui est venu garnir les rangs du staff du SUALG.

Si plusieurs éléments ont quitté le navire pour rejoindre l'Aviron bayonnais (Muller, Monribot, Vaka, Fonua, Fa'aoso), les dirigeants ont cependant frappé un gros coup sur le marché des transferts en recrutant Dennis Fogarty par exemple. Outre le plan comptable c'est surtout d'un point de vue psychologique que les joueurs du président Alain Tingaud vont devoir travailler. Dans la tourmente à l'issue de la saison, le navire agenais a tangué sans sombrer et des fissures apparaissent encore sur la coque du bateau. Elles tendent néanmoins, avec le temps, à se résorber. Porté sur un projet de jeu assez défensif, le duo Blin-Prosper essaie avant tout de créer un bloc solide et imperméable. Une tâche qui s'avère cependant délicate. L'année dernière, les Lot-et-Garonnais ont encaissé 709 points en vingt-six matchs...

LA STAR: Lionel Mazars

Après neuf saisons passées en Top 14, Lionel Mazars a fait le choix de rebondir dans l'antichambre de l'élite, à Agen. Passé par Narbonne, Castres puis Bayonne, le trois-quarts centre international (trois sélections) n'entrait plus dans les plans du tandem Lanta-Deylaud en terres basques (six titularisations seulement en 2012-2013) et il a donc senti qu'il était temps pour lui de changer d'air. S'il confiait vendredi dans les colonnes de Midi Olympique que l'idée de jouer en Pro D2 ne constitue "pas un problème" pour lui, le joueur de 29 ans  aura certainement une importante carte à jouer dans le nouveau défi qui attend le SUALG.

LE JOUEUR A SUIVRE: Denis Fogarty

Sitôt arrivé, sitôt indispensable. Voici comment l’on pourrait qualifier le passage du néo-Agenais, Denis Fogarty, au Stade aurillacois la saison dernière. L’Irlandais n’aura pas mis longtemps à prendre ses marques dans le championnat de Pro D2, lui qui n’avait connu que la Ligue celte et la Heineken Cup au cours de ses sept saisons passés au Munster. Titularisé à dix-huit reprises pour vingt-cinq matchs disputés, l’ex-pensionnaire de Thomond Park a joué un rôle essentiel dans l’excellente saison aurillacoise. Précis dans ses lancers, actif et disponible dans le jeu courant, il a été un moteur pour la formation du Cantal. Saura t-il reproduire pareille performance dans le Lot-et-Garonne ? Tout le public d’Armandie l’espère. Mais tout indique qu’il dispose des clés de la réussite.

LE DEPART QUI FAIT MAL: Jean Monribot

Icon Sport

Un départ qui fait mal pour le club lot-et-garonnais sur un plan sportif, car le flanker de 26 ans a été titularisé à 14 reprises cette saison, en livrant à chaque fois de belles performances. Mais aussi sur un plan humain, puisque Jean Monribot représentait l’une des dernières figures de la remontée du club en 2010, qui s’était appuyé sur une belle génération de jeunes joueurs lors de la précédente relégation du SUALG. Formé au club, Henry Broncan en avait même fait son capitaine lorsqu’il avait repris les reines des Bleu et Blanc, il était alors tout juste âgé de 20 ans. Il poursuivra cette saison sa carrière du côté de Bayonne où il tachera d’être aussi performant que pendant ses années agenaises.

LES MOUVEMENTS

Arrivées: Prosper (ent., Mont-de-Marsan), Darbo, Waqaseduadua (Grenoble), Francis (Cheetahs), Felsman (Reds), Fogarty (Aurillac), Jooste (Castres), Ludik (Sharks), Mazars (Bayonne), Paris (Glasgow), Ratianidze (Dax), Tau (Eastwood), Valdès (Pau), Joy (London Welsh).

Départs: Darricarrère (ent., Castres), Muller, Monribot, Vaka, Fonua, Fa'aoso (Bayonne), Schwalger (Hurricanes, NZ), Tian, Coux, Lagrange (Oyonnax), Seymour, Lorée (Grenoble), Fono (Biarritz), Robinson (retraite), Lozada, Dupuy, Garcia, Edmond-Samuel, Avramovic.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×