Jacquot - Pau La Rochelle - 19 mai 2012 - Icon Sport
 
Pro D2

Pau est intraitable à domicile

Pau est intraitable à domicile

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/11/2012 à 22:12 -
Par Rugbyrama - Le 18/11/2012 à 22:12
Dans le choc des outsiders entre Pau et Aurillac, les Palois ont conservé leur invincibilité à domicile (22-11). Cinq sur cinq pour les Béarnais au stade du Hameau.
 

Dès les premières minutes de jeu, les Béarnais occupaient le camp aurillacois avec insistance mais la défense cantalou résistait bien, à de multiples reprises. A la 7e minute, c'est finalement au pied, suite à un hors-jeu dans les cinq mètres des Aurillacois, que Kévin Boulogne ouvrait le score pour la Section (3-0). Aurillac faisait beaucoup de fautes en ce début de match notamment sur les zones de rucks, mêlées et le jeu de main, chose qui profite à la Section paloise avec trois autres pénalités inscrites par Boulogne à la 16e, 27e et 30e (12-0). En fin de première mi-temps Maxime Petitjean réduisait le score à la 33e sur une pénalité dans le camp des Palois (12-3). Mais le buteur aurillacois n'était pas dans un bon jour car il manquait deux pénalités dont une juste avant la mi-temps à 25m légèrement décalé sur la gauche.

Deuxième mi-temps, la domination paloise se confirme

Dans ce deuxième acte, les Béarnais effectuaient une très grosse entame avec un pilonnage de la ligne d'en-but adverse mais les Aurillacois résistaient encore et c'était par la botte de Kévin Boulogne que les Palois accroissaient le score à la 51e (15-3). Petitjean avait l'occasion de réduire le score une fois de plus sur une pénalité à 45 m des poteaux mais c'était un nouvel échec. Le Stade aurillacois occupait enfin le camp béarnais. A la 64e, Petitjean perçait la défense paloise mais subissait un gros plaquage à la limite de la faute et se blessait sérieusement aux côtes. S'en suivait une petite altercation entre les deux équipes, l'arbitre excluait le centre Julien Fumat pour dix minutes et Delkeith Pottas marquait sur la pénalité (15-6).

La Section paloise retournait dans le camp auvergnat et à la 67e, sur une touche pour Aurillac à 5m de leur en-but, Gracia faisait la passe à Natsarashvili qui échappait le ballon dans l'en-but, Ramsay, qui avait suivi, essayait d’aplatir mais ratait le ballon et c'était le talonneur Clément Bourgeois qui scorait, transformé par Boulogne (22-6). Dans les dix dernières minutes, Aurillac revenait jouer chez les Palois et, suite à un bras cassé joué rapidement par Gracia, Jakobus Kemp, avec l'aide de Julien Maréchal, marquait un essai important entre les poteaux. Essai qui n'était malheureusement pas transformé par Pottas (22-11).

Le score en restera là, Pau a gagné un match important pour la phase finale. Les Béarnais ont eu le monopole du ballon, une mêlée conquérante et un Kévin Boulogne en très grande forme. Pour sa part, Aurillac n'a jamais été en mesure d’inquiéter leurs adversaires, notamment à cause d'un jeu au pied défaillant (11 points manqués) et pouvait se mordre les doigts de ne pas avoir décroché le bonus défensif ; ce qui comptera forcement à la fin de la saison et pour la qualification aux demi-finales.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×