Denos - 30 septembre 2011 - Castres - Icon Sport
 
Pro D2

Denos: "A Oyonnax de ne pas faire partie des clubs déçus"

Denos: "A Oyonnax de ne pas faire partie des clubs déçus"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 17/08/2012 à 11:53 -
Par Rugbyrama - Le 17/08/2012 à 11:53
A 27 ans, l'arrière Florian Denos, l’ancien Castrais, espère donner un second souffle à sa carrière et participer à la concrétisation des ambtions oyonnaxiennes.
 

Qu’est-ce qui vous a convaincu de signer à Oyonnax ?

Florian DENOS: J’avais envie de relancer ma carrière avec des personnes qui m’ont fait confiance auparavant (Christophe Urios, l’entraîneur de l’USO, l’a eu sous sa direction à Bourgoin, N.D.L.R.).

Au milieu de Lyon, Brive et autres, Oyonnax vise aussi les premières places ?

F . D.: Même le président l’a dit. On veut jouer les phases finales. Le recrutement s’est fait dans ce sens-là. Ce sera difficile car il y a vraiment beaucoup de grosses équipes mais, avec de la continuité et un recrutement sur des postes-clés, on y croit.

Ne pas finir dans les cinq premiers, serait-ce donc un échec ?

F . D.: Oui, beaucoup de clubs visent les demies. Il va y avoir des déçus c’est sûr. A nous de ne pas en faire partie.

Que retenez-vous de votre expérience castraise ?

F . D.: Je ne garde pas beaucoup de bons souvenirs de cette période, j’ai très peu joué et la page a été très vite tournée. Je n’en retire pas grand chose de positif.

Oyonnax est un petit club de Pro D2, du moins sur le plan médiatique. Cet environnement vous correspond-t-il ?

F . D.: Je me suis bien intégré. Oyonnax est un club qui végète en milieu de tableau. C’est un peu le petit poucet qui a envie de prouver qu’il est encore là et que les petits clubs ont leur place. Pour gagner en médiatisation, il nous faut être en phases finales.

Pressentez-vous une ville de rugby à Oyonnax ?

F. D. : Pour l’instant, je ne sais pas. La saison n’a pas débuté. Ce soir (vendredi), on joue Lyon à la maison. Cela va être un avant-goût de ce que l’on va vivre cette saison si tout se passe bien. On va pouvoir s’étalonner, ce que l’on a pas pu faire contre Mâcon (victoire 48-13, N.D.L.R.). On n’a plus de temps à perdre.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×