Juan LEGUIZAMON - 21.04.2012 - Lyon OU / Bayonne - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Lyon: Leguizamon, du Four-Nations au Pro D2...

Lyon: Leguizamon, du Four-Nations au Pro D2...

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/10/2012 à 16:32 -
Par Rugbyrama - Le 18/10/2012 à 16:32
Le troisième ligne argentin, Juan Manuel Leguizamon, a effectué son retour au sein du groupe lyonnais après avoir disputé le Four-Nations.

Même si Lyon n'en a pas forcément besoin si l'on regarde le classement du championnat (2e), voilà un retour important dans le groupe lyonnais. Recruté à l'été 2011 par le Lou qui s'apprêtait alors à disputer le Top 14, Juan Manuel Leguizamon va découvrir le Pro D2. A retardement, Four-Nations oblige. L'international argentin raconte sur le site officiel du club son expérience durant ces six semaines: "Tout s’est très bien passé. Ce fut une expérience très positive pour nous, même s’il est très difficile de rivaliser avec les trois meilleures équipes du monde : la Nouvelle-Zélande, l’Afrique du Sud et l’Australie. Malgré cela, pour une première participation, je pense que nous n’avons pas été ridicules. Nous avons réalisé quelques matchs de haut niveau dont certains que l’on aurait pu gagner. Il nous reste encore du travail pour parvenir à remporter ce genre de rencontres, mais se mesurer régulièrement à ces équipes va permettre à l’Argentine de progresser et de hausser son niveau de jeu. Et c’est très positif".

"Toute compétition est dure à jouer"

Affronter les meilleures nations mondiales aux quatre coins du monde n'a pas empêché le Puma aux 38 sélections et sept essais de suivre (de loin) le début de saison de ses partenaires de club, qui brillent pour l'instant dans leur mission: celle de la remontée directe en Top 14. Juan Manuel Leguizamon confirme: "J’ai suivi chaque match du Lou depuis le début de saison. Pour l’instant, je pense que l’on est dans les clous. Il faut continuer comme cela, en jouant chaque match comme une finale. L’ossature de l’équipe est restée en place cette année et je pense que cela va la rendre plus mature". Affirmant qu'il est "physiquement prêt" à reprendre rapidement la compétition, même si sa réadaptation devrait se faire en douceur, le polyvalent troisième ligne lyonnais redoute tout de même le niveau de jeu du Pro D2, lui qui vient de se frotter à l'élite mondiale du rugby : "C’est vrai que je ne connais pas encore le Pro D2 mais cela reste du rugby! Il y aura forcément une différence de niveau entre ce championnat et le Four-Nations mais toute compétition est dure à jouer et il faudra être prêt".