Josh Valentine- RCNM - Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

Valentine : "L’enthousiasme de Narbonne a payé"

Valentine : "L’enthousiasme de Narbonne a payé"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/09/2012 à 18:17 -
Par Rugbyrama - Le 23/09/2012 à 18:17
Acteur majeur de la révolte narbonnaise en deuxième mi-temps, le demi de mêlée international australien du RCNM, Josh Valentine, est revenu sur la réaction des siens qui a conduit au deuxième succès de la saison.

Narbonne a montré deux visages totalement différents ce samedi, comment l’expliquez-vous ?

Josh VALENTINE: Notre première mi-temps a été catastrophique. Faute d’engagement, nous n’avons pas pu mettre notre jeu en place, et avons commis un nombre incroyable de fautes et de maladresses. En face, l’équipe de Dax a été à la fois agressive dans les rucks, et ambitieuse dans le jeu.

Que s’est-il passé à la mi-temps ?

J.V: Notre capitaine, le flanker Benjamin Beaux, a remis les pendules à l’heure, et nous nous sommes dit les choses. De notre côté, demis et trois-quarts avons aussi eu une discussion. Au retour des vestiaires, nous n’avons rien fait d’extraordinaire, mais le simple fait d’être agressifs, et de remporter nos duels nous a permis de mettre notre jeu en place. Cela montre que ne peut rien sans enthousiasme, et que ce soir (samedi, NDLR), c’est notre enthousiasme qui a payé, et qui lance notre saison.

Vous pourrez donc construire sur cette deuxième mi-temps ?

J.V: L’enthousiasme est la base, mais cela ne sera pas toujours suffisant. Nous avons globalement mal joué ce soir. Pour l’instant, nous retenons la victoire, mais il faudra analyser ce qui a manqué en première mi-temps, et progresser dans tous les secteurs de jeu.

Perdre avant la trêve aurait-été traumatisant ?

J.V: Oui, tout à fait. Si l’on regarde tous nos matchs, nous étions dans le coup à chaque fois: la défaite se joue à un en-avant, une pénalité, une décision arbitrale. Il était essentiel de passer cette trêve avec une victoire de plus au compteur.

La reprise sera musclée, avec deux déplacements à Lyon et Aurillac...

J.V: Oui, c’est un gros programme. Mais nous aurons le temps de préparer ces rencontres. Justin Harrison, Sébastien Buada et Sébastien Logerot auront le temps d’analyser le jeu de ces équipes, et nous fournir les clés pour faire de bons matchs là-bas.