Benjamin FERROU - 17.11.2012 - Massy / La Rochelle - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

La Rochelle veut garder le cap

La Rochelle veut garder le cap

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/11/2012 à 13:41 -
Par Rugbyrama - Le 22/11/2012 à 13:41
Satisfait de la bonne forme du Stade Rochelais, son demi de mêlée, Benjamin Ferrou, se projette avec beaucoup de méfiance sur la réception de Pau (samedi 15h), son premier poursuivant au pied du podium.
 

Si l'équipe de La Rochelle ne fait pas autant de bruit dans les médias que celle de Lyon, d'Oyonnax ou de Brive, elle pointe cependant à la troisième place, grâce à ses récentes prestations sur le terrain (série de trois victoires en cours). Malgré une première défaite à domicile dès le début de la saison face à Oyonnax (12-22) que les Maritimes traînent comme un boulet, les dernières performances augurent un futur plus radieux. Avec trois victoires de rang dont deux à l’extérieur pour une seule défaite lors de leurs six derniers matchs, les Rochelais ont relancé la machine. C'est en tout cas le sentiment de Benjamin Ferrou, qui s'est confié sur le site de la LNR : "Nous sommes sur une belle dynamique, et nous allons tout faire pour que cela dure". Le week-end dernier, les hommes du duo Collazo-Ribeyrolles ont ramené une victoire étriquée de leur déplacement dans l'Essonne face à la lanterne rouge Massy: "Nous avons beaucoup subi dans le combat, et nous avons connu beaucoup de doute, jusqu’à la pause en tout cas. Après, nous avons trouvé les ressources pour nous imposer", analyse le demi de mêlée rochelais.

Duel d’outsiders

Pour confirmer ses ambitions et asseoir sa place sur le podium, "Il faut encore travailler pour ne pas subir comme cela a été le cas, et notamment ce week-end face aux Palois", ajoute Ferrou. Deux points séparent le deuxième et le sixième du Pro D2, le faux-pas est interdit, surtout face à un concurrent direct qui se présente à Marcel-Deflandre auréolé d'une victoire face au Stade Aurillacois, en l’occurence la Section Paloise. Une formation dont se méfient les Rochelais: "Une équipe complète, avec des joueurs très talentueux, une grosse conquête qui n'as pas de véritable point faible", glisse Ferrou.

Pour ne pas revivre une nouvelle désillusion à domicile et contrer le finaliste de la saison passée, l'emblématique numéro neuf de Marcel-Deflandre est pragmatique: "Il n’y a pas de recette miracle, cela va se jouer sur l’envie. Il faudra bien aborder la rencontre pour ne pas avoir de regrets et mettre beaucoup de cœur devant notre public". Se projeter vers de nouvelles ambitions n'est pas à l'ordre du jour, pour une équipe qui est consciente de la longueur du championnat et qui ne veut pas se voiler la face. "La situation d’aujourd’hui pourrait être totalement différente demain, donc concentrons-nous sur le match qui vient pour le gagner, c’est la meilleure manière de se dire que nous serons encore en haut après la rencontre" conclut le Rochelais.