Colomiers aurillac - 2012 - Other Agency
 
Pro D2

La réaction de Colomiers, Labit mitigé

La réaction de Colomiers, Labit mitigé

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 05/11/2012 à 12:41 -
Par Rugbyrama - Le 05/11/2012 à 12:41
Colomiers s'est donné un peu d'air au classement en battant Auch alors que les Carcassonnais de Labit se sont fait peur. Les temps-forts de la 10e journée.
 

EN HAUSSE

Colomiers

Après sa défaite honorable à Lyon, Colomiers a parfaitement réagi avec une précieuse victoire contre Auch (9-3) dimanche. Un succès au couteau grâce auquel le club de la Colombe se cale en milieu de classement, à la 11e place, et s'éloigne sensiblement de la zone de relégation. Avec dix-neuf points, il compte ainsi sept longueurs d'avance sur le premier relégable, à savoir Aix-en-Provence.

EN BAISSE

Brive

Après quatre succès consécutifs, Brive a vécu un coup d'arrêt en s'inclinant d'une longueur à Dax (20-21). Malgré les deux essais de Julien Caminati, l'homme en forme du CABCL depuis son retour (quatre essais lors des quatre derniers matchs), le club corrézien a subi la loi du buteur landais, Yoann Laousse, auteur de tous les points de son équipe au pied. Brive s'est vu rattraper au classement par plusieurs formations et devra s'imposer contre Colomiers pour reprendre sa marche en avant.

L’ESSAI

Daniel Ramsay (Pau)

Les trois-quarts béarnais n’auront sûrement pas fait mieux. Alors que le match face au promu Massy peine à décoller, les Palois s’en remettent finalement à leurs avants... sur les largeurs! En bout de ligne, le pilier gauche Hurou accélérait, feintait la croisée avec Monzeglio avant de servir, d’une passe lobée, le Néo-zélandais Daniel Ramsay sur l’aile. Le deuxième ligne se payait alors le luxe de battre, à la course sur 30m, l’ailier massicois Vakaloa pour plonger en coin. La démonstration paloise pouvait débuter.

LE JOUEUR

Denis Fogarty

Il était la recrue phare de l’intersaison aurillacoise. Arrivé du Munster, où il était historiquement la doublure de l’international irlandais Jerry Flanery, Denis Fogarty (29 ans) s’est déjà comme un cadre de l’effectif aurillacois. Dimanche, face à Lyon, il a à nouveau impressionné. Précis en touche malgré une pluie continue, et surtout extrêmement actif autour des regroupements, l’Irlandais a largement participé au succès des Aurillacois et mérite amplement sa place de joueur de la semaine.

LA STAT

5

Derrière Oyonnax, qui survole ce début de championnat, le classement en tête du Pro D2 est extrêmement serré. Lyon pointe à 30 points, juste devant cinq équipes troisièmes ex-aequo à 29 points (La Rochelle, Pau, Tarbes, Aurillac et Brive). Le break est fait. La guerre aux places qualificatives est lancée. Et tout le monde veut sa part du gâteau.

LA DECLA

Christian Labit (entraîneur de Carcassonne)

"On aurait pu tuer le match plus tôt, du moins se le rendre plus facile. Au lieu de ça, on se fait peur. Face à Albi, on n’a pas été très performants en conquête. Quand on a été dominé, on a su récupérer de précieux ballons qui auraient pu nous permettre de desserrer l’étau albigeois si on avait su les conserver plutôt que de les leur rendre… Mais finalement, peu importe. L’essentiel était de gagner. On ne retiendra que ça".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×