Montage Denos Luafutu Urdapilleta - Rugbyrama
 
Article
commentaires
Pro D2

L'équipe-type de Pro D2 2012-2013

L'équipe-type de Pro D2

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 21/05/2013 à 09:23 -
Par Rugbyrama - Le 21/05/2013 à 09:23
La saison de Pro D2 s'est achevée avec victoire de Brive en finale d'accession. Le CABCL accompagnera Oyonnax en Top 14. Retrouvez l'équipe-type du championnat.

15.- Florian Denos (Oyonnax): Passé par Toulouse, Auch, Bourgoin et Castres, l’arrière Florian Denos semble avoir trouvé ses marques à Oyonnax. Redoutable finisseur, il a grandement contribué à la montée de l’USO, terminant meilleur marqueur du championnat (17 essais).

14.- Damien Cler (La Rochelle): Doté d’un gabarit impressionnant, cet ailier rapide s’avère être un véritable poison pour les défenses adverses mais également un des joueurs cadres du Stade rochelais, comme en attestent les 28 rencontres disputées cette saison.

13.- Julien Fumat (Pau): Comme la saison passée, il a aidé la Section paloise à atteindre la finale d’accession. Mais une fois de plus l’aventure s’est arrêtée aux portes de l’élite. Pas un gros gabarit, le capitaine béarnais a apporté beaucoup de vivacité dans la ligne d'attaque paloise tout en s'avouant solide en défense.

12.- Jimmy Yobo (Aurillac): A peine 21 ans et le centre aurillacois a réussi à s’imposer au sein de la ligne d’attaque des Cantalous. Très doué ballon en mains, sa marge de progression est encore conséquente.

11.- Julien Caminati (Brive): Suspendu en début de saison, le futur-Grenoblois a endossé au fil des sorties le costume de buteur numéro un du CABCL. Et ce avec une certaine réussite. Puissant, le trois-quarts polyvalent a été également l’un des fers de lance de son équipe à l’image de sa finale où il a inscrit 20 points.

10.- Benjamin Urdapilleta (Oyonnax): L’international argentin a dirigé avec maestria son équipe tout au long de la saison. Le cerveau d’Oyonnax a été impeccable dans la conduite du jeu mais aussi dans l’exercice des tirs au but. Il a également su se muer en marqueur d’essais (8).

9.- Julien Audy (Oyonnax): Au sein de la charnière des champions de Pro D2, Audy a été le parfait complément de son coéquipier, Urdapilleta. Derrière un pack d’avants qui n’a cessé d’avancer tout au long de la saison, il a pu jouer comme dans un fauteuil, prenant régulièrement les intervalles autour des rucks grâce à sa vitesse et sa malice.

7.- Putasi Luafutu (Brive): Gros guerrier, tonique, puissant et très disponible dans le jeu courant, le Briviste a fait preuve d’une grande régularité tout au long de la saison, étant par ailleurs le plus utilisé de l’effectif corrézien.

8.- Loann Goujon (La Rochelle): Arrivé de Clermont en compagnie de Kevin Gourdon, il a su rapidement s’intégrer dans le système de jeu tout en mouvement des Rochelais. Jeune, dynamique et adroit ballon en mains, Goujon s’est imposé et a profité de sa polyvalence (il peut évoluer en tant que flanker) pour disputer 28 rencontres.

6.- Joe El Abd (Oyonnax): Le capitaine courage de l’USO. L’Anglais a apporté toute son expérience et sa science du combat au sein du pack oyonnaxien pour sa première saison au club. L’un des principaux relais de Christophe Urios sur le terrain.

5.- Valentin Ursache (Oyonnax): Joueur très dense et efficace dans les tâches obscures, le Roumain a montré un rendement exceptionnel tout au long de la saison, en apportant régulièrement sa puissance pour défier les défenses adverses.

4.- Isoa Domolaïlaï (Tarbes): La poutre du pack tarbais (27 matchs disputés). Bon pousseur dans l’épreuve de force, il est également redoutable en touche, grâce notamment à ses 2,05m. Et comme tout bon Fidjien, il jouit d’une très grande mobilité.

3.- Uini Atonio (La Rochelle): Une force de la nature (140 kg !). Sa puissance a fait de nombreux dégâts dans toutes les défenses du championnat. Très mobile, il a montré de bonnes dispositions en mêlée fermée malgré son jeune âge (23 ans). A disputé 30 des 31 matchs de La Rochelle cette saison.

2.- Denis Fogarty (Aurillac): L’ancien joueur du Munster a su répondre à toutes les attentes placées en lui. Performant en conquête, il a apporté une certaine maturité au pack d’Aurillac. Un atout qui a permis d'atteindre les demi-finales.

1.- Antoine Tichit (Oyonnax): A 23 ans, le pilier gauche a réussi sa meilleure saison. Une belle activité dans le jeu courant et une bonne tenue en mêlée, à l’image de la grande saison du pack champion de France.

Remplaçants : Da Ros (Brive), Biaocco (Oyonnax), Jacquot (Pau), Nallet (Lyon), Hauman (Brive), Fortassin (Tarbes), Grosso (Lyon), Cestaro (La Rochelle).

 
 

commentaires


  • Adrien6525/05/2013 17:54

    Pourquoi y'a pas Lilo il est trop fort

  • camilleb25/05/2013 14:37

    Bravo au petit Caminati qui a fait une sacrée fin de saison et une sacrée finale. Dommage de le voir quitter le cab.

  • gui-ug9922/05/2013 20:31

    En seconde ligne il y a le narbonnais Furno. Il part d ailleurs à Biarritz en top 14....