Pro D2

Grandclaude: "Il y a des compétiteurs à La Rochelle"

Tout juste arrivé à La Rochelle, le centre Jean-Philippe Grandclaude dévoile l'envie du club "de casser les pieds à beaucoup d'équipes". Il évoque également la défaite face à Grenoble lors du premier match de préparation (21-24), où il s'est blessé à un mollet.

 
"Il y a des compétiteurs" - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Vous êtes sorti au bout de vingt minutes vendredi. Comment allez-vous ?

Jean-Philippe Grandclaude: Je passe une échographie demain (mardi). Pour l'instant, je n'en sais pas plus. Il faut attendre les résultats pour en savoir davantage sur la profondeur de la blessure. C'est surtout embêtant car ça coupe ma préparation mais je ne crois pas que ce soit trop grave.

Contre Grenoble, le match a été assez physique...

J-P.G.: Oui, les deux équipes voulaient se retrouver sur l'engagement. Nous sommes en pleine préparation physique. Cela fait une petite semaine que nous avons retrouvé le ballon donc on avait surtout des objectifs en termes d'intensité et d'état d'esprit.

Quels enseignements tirez-vous de ce premier match ?

J-P.G.: C'est positif notamment en défense. Maintenant, il va falloir mettre en place notre jeu offensif qui peut être attrayant. Il va falloir se régler contre Tarbes puis le Munster, avant le début du Pro D2 .

Les ambitions rochelaises sont-elles de rejouer les demi-finales comme la saison dernière ?

J-P.G.: Pour l'instant, on est dans la préparation. Il faudra gagner un maximum de matchs et ensuite on verra. J'ai signé ici pour jouer le haut de tableau mais le groupe a été renouvelé, il faut que les automatismes se fassent. Nous abordons ce Pro D2 avec beaucoup d'humilité. L'an dernier, La Rochelle a été en demie après un mauvais départ. L'état d'esprit que l'on a affiché vendredi est de bon augure. Il y a, dans ce groupe, des compétiteurs, du gagnant. On va essayer de casser les pieds à beaucoup d'équipes.

Sur un plan personnel, comment se passe votre intégration après huit ans passés à l'Usap ?

J-P.G.: C'est parfait ! Je suis là depuis un mois avec l'impression d'avoir déjà fait une demi-saison ici. J'ai été très bien accueilli et je pense que, pour les autres recrues, le sentiment est partagé.

Pourquoi avoir choisi La Rochelle ?

J-P.G.: Je me suis engagé très tôt dans la saison. L'équipe n'était pas encore qualifiée pour les phases finales. C'est un club avec des infrastructures qui valent largement certaines de Top 14. J'ai signé pour le projet sportif qui était à l'époque de maintenir La Rochelle dans l'élite si le club était monté ou d'accéder au Top 14 dans les deux ou trois ans à venir. Je veux démontrer qu'on est capables, nous les joueurs, de passer un cap pour que le Stade rochelais retrouve le haut-niveau.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |