Florian Denos - Oyonnax - Novembre 2012 - Icon Sport
 
Pro D2

Florian Denos (Oyonnax): "Nous ne lâcherons aucun match"

Denos: "Nous ne lâcherons aucun match"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/04/2013 à 12:49 -
Par Midi Olympique - Le 21/04/2013 à 12:49
Auteur d’un essai contre Auch qui conforte sa place de meilleur marqueur du Pro D2 avec seize réalisations, l’arrière de l’US Oyonnax Florian Denos assure que son équipe, bien que déjà championne de France, ne galvaudera aucun rendez-vous de cette fin de saison.
 

Vous avez été sacrés champion de France. Après quoi l’US Oyonnax court-elle encore ?

Florian DENOS: Après tout ce que nous avons annoncé en début de saison: le respect du groupe, le respect de l’adversaire, le respect du club. On ne voulait pas lâcher de match, même si, pour ma part, cela m’a fait un petit pincement au cœur de marquer contre Auch, qui est un club que je porte dans mon cœur. J’espère qu’ils vont s’en sortir.

Vous n’avez pourtant pas passé beaucoup de temps ici ?

F.D: C’est vrai, une seule saison (2005-2006, NDLR), mais elle fut particulièrement belle. Nous avions perdu en demi-finale d’accession contre Dax, qui redescendait de Top 14, à la dernière seconde. Ce fut une saison incroyable: je me souviens avoir perdu les cinq premiers matchs, avant de faire une belle série ensuite. Le groupe était fantastique, personne ne se prenait au sérieux.

Oyonnax a t-il un objectif numérique ?

F.D: Oui, celui de gagner un maximum de matchs. On se moque de battre le record de Montauban (117 points, NDLR) Ce que nous voulions, c’était gagner. On ne veut pas fausser le championnat, et nous ne lâcherons aucun match.

Quels sont vos prochains objectifs ?

F.D: Nous allons recevoir Béziers la semaine prochaine, et il faudra gagner. Nous n’avons pas encore vraiment fêté le titre. La semaine dernière, nous étions à Brive, loin de notre public et de nos familles. J’espère que nous pourrons le fêter comme il se doit.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×