Pro D2

Finale Pro D2 2013 - Julien Ledevedec (Brive): "Quelle saison !"


Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/05/2013 à 10:15 -
Par Midi Olympique - Le 20/05/2013 à 10:15

Ledevedec: "Quelle saison !"Un an après sa relégation en Pro D2, Brive est de retour grâce à sa victoire en finale d'accession contre Pau (30-10). Pour le deuxième ligne Julien Ledevedec, auteur du premier essai, cela récompense une saison chargée et l'état d'esprit de ce groupe.

 

Disputer cette finale à Chaban-Delmas, qu'est-ce que cela représentait pour vous ?

Julein LEDEVEDEC: C'était une grande joie. En plus, je suis supporter de l'équipe de foot qui évolue dans ce stade. Donc c'était particulier. Mais une finale, ça l'aurait été dans n'importe quel stade. Quand je vois l'ambiance qu'il y avait, la ferveur de nos supporters et l'état d'esprit de ceux de Pau qui nous ont applaudis à la fin...

Quel était le mot d'ordre avant d'entrer sur le terrain ?

J.L: De ne rien regretter et de jouer le coup à fond. Il ne fallait pas se dire qu'on pourrait se rattraper dans un an. Alors on a fait des erreurs, c'est sûr, mais on a tout donné. Cela nous a souri puisqu'on a vite marqué. Eux ont loupé des occasions. On a eu la chance du gagnant...

Racontez-nous votre essai inscrit presque d'entrée...

J.L: Le ballon m'arrive sur l'aile. Je vois leur demi de mêlée, qui est costaud, revenir en travers et anticiper ma passe. Du coup, je feinte et je le crochète mais je sens qu'il me touche. Du coup, je serre fort le ballon. Quand j'entre dans l'en-but, j'étais partagé entre la joie de marquer et la peur de faire une connerie. Je n'ai pas l'habitude.

Comment avez-vous vécu cette saison ?

J.L: Quelle saison ! Cela a été difficile et long. Je me souviens de défaites, comme contre Carcassonne. Mais elles ont fait du bien et on a su à chaque fois relever la tête. C'est notre force. On avait galéré toute une année. Ce n'était pas pour échouer sur la dernière marche. On voulait remonter de suite après notre relégation car on peut passer un, deux puis trois ans en Pro D2 et on y fait sa carrière. On avait fixé comme objectif de participer aux phases finales, puis de recevoir en demie. Mais quand tu es en finale, c'est pour l'emporter. Voila, c'est arrivé.

 
0 commentaire
Ajoutez le vôtre !
 
×