Sébastien Fauqué - la rochelle pau - 19 mai 2012 - Icon Sport
 
Pro D2

Demi-finales Pro D2 2013, Stade rochelais, Sébastien Fauqué: "On sait à quoi s’attendre contre Pau"

Fauqué: "On sait à quoi s’attendre contre Pau"

Par Midi Olympique
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/05/2013 à 14:05 -
Par Midi Olympique - Le 09/05/2013 à 14:05
Sébastien Fauqué, l'ouvreur rochelais va retrouver les Palois pour la revanche de la demi-finale de l'an passé. Une formation dont il connait les points forts.
 

Comment sentez-vous le groupe, trois jours avant la demi-finale à Pau ? La pression commence à monter ?

Sébastien FAUQUE: Il n’y a pas tant de pression que cela au sein du groupe. Nous effectuons une bonne préparation, nous connaissons nos forces et nos faiblesses. Je sens le groupe très concerné par le match.

Justement, les joueurs expliquaient à l’issue du match d’Albi qu’ils s’étaient perdus dans leur jeu ? Avez-vous réussi à retrouver des repères et remettre votre jeu en place ?

S.F.: Nous avons fait un bon début de match où nous étions très bien organisés et nous avons d’ailleurs marqué deux essais. Puis petit à petit, à vouloir trop jouer, on est tombé dans un "hourra-rugby" qui n’amène généralement à pas grand chose. Cette semaine on s’est donc reconcentré sur les bases, les fondamentaux en revoyant aussi nos schémas de jeu et notre animation offensive. Mais je ne vais pas dévoiler les plans de l’équipe ! 

L’équipe de Pau est maintenant une équipe que vous connaissez bien puisque c’est aussi elle qui vous avez éliminée au même stade de la compétition l’an passé ? Que pensez-vous de cette équipe ? 

S.F.: Pau est une équipe que l’on connait très bien puisqu’on l'a joué il y a pas si longtemps (N.D.L.R, le 14 Avril 2013). C’est une formation très compacte, solide devant, agressive. On sait à quoi s’attendre. De plus, les Palois ont un très bon buteur donc il sera très important de rester disciplinés et de garder au maximum nos ballons grâce à une bonne conquête.

Vous qui avez de l’expérience maintenant dans le monde du rugby, comment gagne-t-on des phases finales de Pro D2 ?

S.F.: Je pense que l’équipe qui arrivera à se qualifier en Top 14, sera l’équipe la plus disciplinée, qui concèdera le moins de pénalités et la plus efficace en défense. Bien sûr, chaque match est différent, mais ces généralités sont devenues des références pour ce type de match éliminatoires.

Pourtant La Rochelle a misé cette saison sur un jeu de mouvement ambitieux. Pratiquer un rugby plus restrictif ne serait pas une erreur ?

S.F.: En début de saison, on envoyait, on produisait beaucoup de jeu, mais ces derniers temps, cela s’est beaucoup retourné contre nous (défaites à Pau, Brive et Albi, N.D.L.R.) . Donc dorénavant, on est plus méfiant et peut être plus pragmatique et moins ambitieux dans le jeu.

Pensez-vous que La Rochelle ait les armes pour se maintenir en Top 14 quand on voit le parcours de Mont-de-Marsan cette année ?

S.F.: Ce sera dur quoiqu’il arrive pour les équipes qui arriveront de Pro D2, il y a un fossé c’est sûr. En plus, il existe aussi un fossé à l’intérieur des équipes jouant régulièrement en Top 14. Ce sera donc un défi immense à relever si, d’aventure, La Rochelle se qualifiait à l’issue de ces phases finales. Mais le club a des ambitions, si on se qualifie pour le Top 14, l’objectif affiché sera le maintien. Le club saura se donner les moyens pour réaliser ses ambitions en recrutant quelques joueurs par exemple.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×