Saout - Colomiers - Septembre 2010 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Colomiers-Pau (23-12) - Les envies de Colomiers récompensées

Les envies de Colomiers récompensées

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 03/03/2013 à 17:34 -
Par Rugbyrama - Le 03/03/2013 à 17:34
Bien plus entreprenant, Colomiers a signé une victoire logique devant une formation de Pau maladroite (23-12). L'USC assure quasiment son maintien.
 

Apparemment anodin, ce match entre Columérins et Palois était tout sauf un match pépère. En raison des défaites conjuguées de La Rochelle et Aurillac, la Section paloise avait là une occasion en or de prendre seule la place de dauphin d’Oyonnax. Seulement voilà, Colomiers est tout sauf une équipe facile à manier à domicile, comme le prouve la victoire de la Colombe face à ces mêmes Oyonnaxiens début février.

Colomiers démarre fort

Et dans ce match, ce sont en effet les joueurs de Bernard Goutta et Olivier Baragnon qui ont frappé les premiers. Dès la 2e minute, avec un gros travail de Guillaume Bortolaso qui récupérait un ballon haut, effaçait plusieurs défenseurs avant de transmettre à son ailier, Pierre Belzunce, qui s’en allait marquer en débordement sur son aile. Pau était sonné, et s’apprêtait à passer toute la première mi-temps dans le brouillard. Pour dire la vérité, les Béarnais n’en sont jamais sortis, de ce brouillard. Les Palois, tellement accrocheurs d’habitude à l’extérieur, se sont perdus sur la pelouse du stade Michel-Bendichou et ont commis un nombre incroyable de fautes de mains ce dimanche. Des fautes à répétition qui agaçaient les joueurs et causaient quelques petits accrochages (cartons jaunes pour Loic Bernad et Julien Jacquot à Pau, pour Damien Weber à Colomiers).

Pau reste à quai

Toutefois, Colomiers ne parvenaient pas pour autant à décrocher les Palois au score, puisqu’à la mi-temps, le score de 13-9 ne reflétait pas vraiment la domination columérine. Pau avait fait preuve d’un gros réalisme, qui pouvait lui laisser entrevoir une deuxième de meilleure facture. Il n’en fut rien. Dans ce match, ce sont bien les joueurs de la Colombe qui ont joué comme un gros bras du championnat. Faisant fi des difficultés en mêlées (les Columérins ont éprouvé des difficultés récurrentes dans ce secteur), ils ont continué à développer ce jeu attrayant qui a fait leurs grandes heures et sur une belle action de relance, Pierre Belzunce marquait son doublé, après un gros travail de Guillaume Bortolaso. Le deuxième ligne était d’ailleurs l’un des hommes du match, avec le numéro 8, Leroy Houston. Toujours dans les bons coups, les deux hommes ont permis à Fabrice Culinat de jouer dans un fauteuil.

Pau à la ramasse en fin de match, Colomiers aurait pu en profiter pour marquer l’essai du bonus offensif. Malheureusement, l’essai de Maxime Carabignac était refusé justement pour un contact, et Colomiers, après un dernier pêché d’orgueil en mêlée, en restait là. Une nouvelle victoire de prestige pour Colomiers, amplement méritée, et qui scelle probablement le maintien du club de la banlieue toulousaine. Pau, lui, réalise la très mauvaise opération puisque sans le moindre bonus défensif, les Palois restent troisièmes et voient revenir les Brivistes à trois points seulement...

Lyon-Aix-en-Provence: 50-16

Aix a longtemps créé la surprise en dominant le Lou et en virant en tête à la mi-temps grâce à un essai de Christophers. Lyon retombait dans ses travers en ayant aucune organisation et en commettant trop de fautes. Puis en seconde mi-temps, les Lyonnais passaient de l’ombre à la lumière en remettant l’église au centre du village. Recentrés sur le jeu d’avants, se disciplinant énormément par rapport aux précédentes prestations, ils mirent au supplice l’équipe provençale. Ceux-ci commencèrent à flancher physiquement. Cela conjugué à la très bonne rentrée du banc lyonnais, la défense aixoise s’écroula vers la 50e minute pour laisser place à la ballade du Lou. 38 points inscrits en une demi-heure. Les Rhodaniens renouent avec le succès et empoche le bonus offensif.

 
 

commentaires


  • bearny7204/03/2013 08:03

    Tant que Joel Rey,sera entraineur de la section,il ne faut pas esperer une montée en top 14. Rey = Domenech

  • section/paloise04/03/2013 03:05

    Pff tu me fais rire à chaque fois Seb! Regarde un peu ton équipe on reparle ! Tout ça parce qu'on est du sud ouest ... Il faut vraiment arrêté vous complexez ou quoi? Bravo a colombiers pour cette belle opération et leur envie! Houhna section !

  • seb01100oyo03/03/2013 19:24

    Beau match des Columerins. Les mechants ont perdu. Cest la seule chose que je voulais voir ce week end. Belle prestation de Jacquot pour son carton et ses collegues pour tous les marrons envoyés. Decidement rien ne changera dans cette equipe.