Jean-Baptiste Pejoine- brive toulouse - avril 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

La nouvelle aventure de Brive

La nouvelle aventure de Brive

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 02/08/2012 à 16:56 -
Par Rugbyrama - Le 02/08/2012 à 16:56
Fraîchement relégué de Top 14, Brive entame sa saison vendredi soir par un match amical contre le Stade toulousain. Nicolas Godignon, entraîneur en chef du CA Brive, Jean-Baptiste Péjoine et Simon Azoulai livrent leurs impressions sur ce match ainsi que sur la saison qui les attend.

Le CA Brive Corrèze va entamer sa saison ce vendredi par un match amical contre le Stade toulousain. Pourquoi un invité si prestigieux ? Parce que c’est jour de fête. Le club voisin de Pompadour, qui a vu naître Pierre Villepreux, fêtera ses 100 ans. Un défi de taille qui n'effraie pas pour autant les Brivistes. "Ce n'est jamais simple d'affronter Toulouse, même en pleine saison. Mais c'est surtout un grand honneur", a déclaré Nicolas Godignon, l'entraîneur corrézien. "Le résultat ne sera pas fondamental pour ce match. L'important sera la mise en place de quelque chose au niveau du rugby", a ajouté Jean-Baptiste Péjoine, demi de mêlée qui insiste sur le fait d'être prêt "dès le début du championnat". "L'objectif est de monter crescendo au fil de la préparation", a expliqué le troisième ligne Simon Azoulai.

Répondre présent dans un championnat très serré

C'est une toute nouvelle aventure que Brive s’apprête à vivre: celle du Pro D2. Un championnat "marathon" avec "beaucoup d'équipes de bon niveau" selon Péjoine. "Ce championnat a largement progressé , il y a beaucoup de joueurs de qualité". Alors, dans ce championnat toujours plus relevé et disputé, où Lyon fait figure "d'intouchable", selon Nicolas Godignon, à quelle place peut prétendre finir Brive. "Il ne faut pas se voiler la face, des joueurs de niveau du Top 14 sont restés, de très bons joueurs sont arrivés, l'objectif est d'être dans les cinq premiers afin de se qualifier pour les phases finales", a posé Péjoine. Ambition un peu plus mesurée du côté de l'entraîneur en chef briviste: "Il faudra bien figurer et se placer parmi les sept huit équipes qui peuvent prétendre aux demi-finales. Si on arrive à se qualifier alors tout deviendra possible".

La tâche s'annonce toutefois ardue, d'autant plus que les Corréziens seront attendu partout. "On se sait attendus", a réconnu Pejoine. "Ce sera un match de gala pour toutes les équipes qui nous recevront. C'est normal d'être favoris quand on descend du niveau supérieur", a ajouté Simon Azoulai. Alors que la défaite inaugurale contre Agen leur avait fait mal l'an dernier, les Brivistes espèrent cette fois répondre présents dès le début du championnat. "Il faudra bien attaquer le championnat" lance le technicien noir et blanc. "Le premier match contre Béziers pourrait lancer une dynamique positive", a poursuivi le demi de mêlée. Et ainsi redonner un peu de bonheur à leurs supporters...