Paul BOISSET 2 - aurillac la rochelle - 2012 - Other Agency
 
Article
commentaires
Pro D2

Boisset: "Aurillac doit éviter un nouveau voyage à vide"

Boisset: "Éviter pour Aurillac un nouveau voyage à vide"

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 23/11/2012 à 15:08 -
Par Rugbyrama - Le 23/11/2012 à 15:08
Le demi de mêlée aurillacois, Paul Boisset, qui a vu son équipe revenir bredouille de Pau la semaine dernière, espère que celle-ci rectifiera le tir ce dimanche à Carcassonne.

Aurillac a perdu sa place dans les cinq premiers suite à sa défaite à Pau. Le moindre point vaut-il de l’or en haut de classement ?

Paul BOISSET: Oui, chaque point compte! Après notre succès face à Lyon, nous étions cinq équipes à égalité au classement, mais le Stade aurillacois était la seule formation avec sept victoires. Les autres n’avaient remporté que six matchs, mais avaient réussi à gratter des points de bonus, contrairement à nous…La cadence est très élevée en tête, donc il faudra prendre le plus de points possible et éviter de faire d’autres voyages à vide.

Selon Thierry Peuchlestrade (entraîneur des trois-quarts du Stade aurillacois, NDLR), vous avez manqué d’agressivité à Pau. En avez-vous parlé cette semaine à l’entraînement entre joueurs? Est-ce un problème d’envie à l’extérieur?

P.B.: Non, il y a toujours de l’envie, mais encore plus pour les équipes qui reçoivent…Elles veulent montrer qu’elles sont chez elles, tout comme nous à Jean-Alric. Cette semaine, rien n’a changé pour nous, nous sommes conscients de notre capacité à rectifier le tir.

Surtout qu’Aurillac s’est déjà imposé à deux reprises en déplacement…

P.B.: Oui, à Dax et à Colomiers. Chacun se donne à 100% à chaque rencontre, il n’y a aucun doute là-dessus, pour aller chercher la qualification aux phases finales.

Les cinq premières places sont un véritable objectif depuis le début de la saison?

P.B.: Nous nous sommes effectivement fixés cet objectif en début de championnat. Cela nous permet d’avoir une ligne de conduite à respecter, de ne pas lâcher d’un week-end à l’autre, de continuer à donner plus encore chaque semaine.

Sentez-vous une émulation particulière au club cette année?

P.B.: Pas spécialement cette saison, car ce groupe a toujours fait l’objet d’une grande cohésion. Les résultats de ces derniers temps nous ont mis en confiance.

D’un point de vue personnel, l’on parle beaucoup de vous ces derniers mois. Nombreux sont les observateurs qui ont salué vos performances…

P.B.: Vous savez, Aurillac est une petite ville. On entend de tout sur à peu près tout le monde, mieux vaut ne pas écouter et se concentrer sur notre jeu. A court terme, il nous faut ramener quelque chose de Carcassonne.

 
 

commentaires


  • pouillac14/02/2013 18:18

    bechac s'apelle Jules ferrières il habite à Conros dans le cantal qui se situe dans l'auvergne placée dans la France qui a sa place dans l'Europe