Hickey - Massy - 24 mars 2013 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Bilan Pro D2: Massy, mission véritablement impossible

Bilan: Massy, mission véritablement impossible

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 29/05/2013 à 10:56 -
Par Midi Olympique - Le 29/05/2013 à 10:56
Notre site vous propose un tour d'horizon sur la saison de tous les clubs de Pro D2. Ce mardi, Massy ouvre le bal. Le promu s'est accroché... en vain.

TOUR D’HORIZON

La mission était qualifiée d’impossible par tous les spécialistes. Mais Massy était bien décidé à prouver le contraire et à faire mentir ses détracteurs. Malheureusement, la volonté n’a pas suffit. Massy n’a pu éviter la seizième place de ce championnat Pro D2 synonyme de relégation en Fédérale 1. Malgré tout, jusqu’au bout, les Franciliens ont affiché un visage courageux et accrocheur notamment à domicile où il n’a jamais été facile de venir s’imposer.

LE TOP: La victoire contre Pau

Certainement le meilleur souvenir des Massicois cette saison. En fin de saison, pour un dernier match à domicile, Massy se prend à espérer au maintien en écrasant les Palois (44-20), futurs finalistes du Pro D2. Accrocheurs comme à leur habitude, les Franciliens résistent bien en première mi-temps. Puis, après la pause, ils accélèrent et inscrivent quatre essais pour passer la barre des quarante points pour la seule fois de la saison. Avec cette victoire, le RCME revenait à sept points de la quatorzième place à six journées du terme. Et tout le monde se prenait à croire…

LE FLOP: Des ratés à domicile

A l’arrivée, il manque treize points à Massy pour se maintenir en Pro D2. Les Massicois pensent alors tout de suite aux matchs consécutifs à la trêve hivernale. Avec un calendrier clément, l’équipe sortait d’une phase difficile (dix défaites consécutives) et comptait sur cette nouvelle année pour repartir du bon pied. L’occasion leur était donnée avec les réceptions d’Auch et de Dax, deux concurrents directs au maintien. Mais les Franciliens sont passés à côté de leur deux matchs se contentant de deux matchs nuls alors que deux victoires auraient permis à Massy de sortir la tête de l’eau. Au lieu de cela, le RCME du se contenter de la seizième place jusqu’à la fin de la saison.   

LE JOUEUR: Davit Ashvetia

C’est le papa de Massy. Celui sans qui l’équipe n’a pas le même visage. Véritable poutre de la mêlée, malgré ses 38 ans, le Géorgien passé par le Racing, Clermont, Montauban et Oyonnax a apporté beaucoup d’expérience et de métier à Massy depuis son arrivée il y a quatre saisons. Preuve de son influence son équipe, la dernière victoire massicoise contre Narbonne. Mené de 20 points, il rentre sur le terrain avec la première ligne titulaire et renverse le cours du match en dynamisant le pack et apportant au public francilien sa dernière victoire dans l’élite.

LA REVELATION: Antoine Gomez

Antoine Gomez a connu une saison rocambolesque. Troisième ligne de formation, il a choisi avec l’accord de ses coachs de se tester au talonnage. Mais il s’est rapidement retrouvé en quatrième choix au poste à cause des concurrences de Saby, Tadjer et Denoyelle. Celui qui n’a connu que Massy s’est alors remis en question et a fait le choix de revenir vers son poste de formation. Et il a eu raison. En fin de saison il a enchainé les sorties sous le maillot de flanker et a détonné par la sévérité de ses placages, sa présence dans les grattages et ses trois essais inscrits dans la saison.

L’AVENIR

L’avenir proche se jouera chez les amateurs, en fédérale 1. Mais le long terme, Massy le veut en tant que club de rugby professionnel. Et pour cela, il s’en est donné les moyens. Avec un budget avoisinant les trois millions d’euros la saison prochaine, Massy fera des parti des gros clubs de fédérale et prétend légitimement à une remontée directe. De plus, malgré le départ de Dubois au Stade français, les Franciliens pourront compter sur l’aide de Olivier Nier. Et le budget conséquent du RCME permettra aussi de combler les départs joueurs cadres comme Saby et Hikila. Malgré la relégation, Massy reste ambitieux et ne fais pas ses adieux à la Pro D2 mais simplement un petit au revoir … Et à bientôt.

LES CHIFFRES CLES

Classement  16e
Classement attaque: 10e (598 points)
Classement défense: 16e (848 points)
Meilleur marqueur: Rodrigues (5 essais)
Meilleur réalisateur: Hickey (144 points)

 
 

commentaires


  • mouarf211/06/2013 12:02

    Désolé du temps de réponse mais je suis toujours pas d'accord. J'ai grandi à Paris, j'ai toujours eu pas mal d'amis et de camarades de classe amateurs de rugby (j'ai 34 ans). Que le foot soit plus "recruteur" c'est même vrai à Toulouse, y a plus de licenciés au ballon rond qu'ovale. Donc bon, Paris pas ville de rugby, ça me semble bien discutable.

  • Tom9129004/06/2013 22:09

    Pas encore perdue pour Massy il y a certain club qui sont en déficit et risque d'être reléguer donc toujours un espoir pour notre équipe !

  • Adrien Sln01/06/2013 16:28

    J'habitais en banlieue mamon étant gamin, et j'ai joué pas mal de fois contre Massy ou des tournois autour de paris. Désolé mais pas rapport au sud, c'est comme ça, il n'y a pas la tradition du rugby, ça n'a rien à voir. J'ai du respect pour eux, mais c'est 1 millions de fois mieux de jouer dans le sud, c'est comme ça vous préférez le foot et pour vous démarquer vous exagérez dans ce que les médias appellent "les valeurs du rugby". Pour un info, mon premier club qui m'a appris le rugby, et fort bien, c'est celui de St Ger. Franck Mesnel était mon premier idole ^^ je n'ai fais que jouer 3/4 centre du coup