Pro D2

Davidson: "Aurillac ne se flatte pas"

Vainqueurs de leurs deux premières rencontres, dont un déplacement chez Dax, demi-finaliste d’accession l’an dernier, le Stade aurillacois réalise un début de saison parfait. L’entraîneur Jeremy Davidson prône pourtant l’humilité.

 
Aurillac ne se flatte pas - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

Aurillac s’impose comme la surprise de ce début de saison, après deux succès plus que convaincants. Mais est-ce également une surprise pour vous ?

Jérémy DAVIDSON: Non, parce que cela fait un an qu’on travaille pour obtenir ces résultats. Cela paie aujourd’hui et le club progresse. Mais on ne se flatte pas. Le Pro D2 est un championnat très difficile, qui est encore monté d’un cran cette année. Certes nous avons deux victoires sur nos premières rencontres, mais tout cela peut vite changer. On reste humble. D’autant que l’on sait qu’on ne dispose pas du budget et de l’effectif le plus important du championnat.

Un effectif, par contre, particulièrement stable cet été...

J.D: On a perdu huit joueurs, pour quatre arrivées et quatre joueurs promus du centre de formation. Il y avait par contre eu beaucoup d’arrivées l’année dernière. Il a fallu construire. Nous sommes passés par des périodes très dures. Mais c’est dans cette difficulté que le groupe de cette année s’est construit. Je crois beaucoup à cela. Tout le monde a su rester solidaire, concentré sur le boulot. Aujourd’hui, cela paye.

Le fait de voir tous ces jeunes formés au club intégrer l’équipe première doit être une fierté...

J.D: Déjà, on y est obligé par la règle du Jiff qui est, je trouve, une très bonne initiative. Ensuite, financièrement, on ne peut pas se permettre de faire ce que l’on veut sur le marché. Nous restons un petit budget. On passe donc beaucoup de temps à former nos jeunes. On essaie de leur donner un maximum de temps de jeu, avec au final une vraie réussite. C’est encourageant.

Un mot sur le match qui vous attend ce week-end, sur la pelouse de Colomiers...

J.D: J’ai pu voir les deux premiers matchs, ainsi qu’une rencontre amicale à la vidéo. Comme je le disais, le niveau du Pro D2 est très relevé et les matchs tiennent souvent à pas grand-chose. On peut le voir avec Colomiers, certes promu mais qui a fait deux très bons matchs, contre Albi puis Narbonne. C’est une équipe avec une conquête propre, notamment en mêlée où ils sont très forts. Ensuite, leur demi de mêlée (Fabrice Culinat, N.D.L.R.) s’occupe de l’animation du jeu en s’appuyant sur une troisième ligne et une paire de centres capables d’avancer balle en mains. On sait à quoi à s’attendre et on se déplace avec beaucoup d’humilité.

 - Rugbyrama@RugbyramaFR
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |