Mignardi - Oyonnax Brive - 25 novembre 2012 - Icon Sport
 
Pro D2

Albi rebondit, le trou noir de Brive

Albi rebondit, le trou noir de Brive

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 26/11/2012 à 13:57 -
Par Rugbyrama - Le 26/11/2012 à 13:57
Large vainqueur d'Aix, Albi repart de l'avant et recolle au wagon de tête. Aurillac a réalisé un gros coup alors Brive a eu un trou noir fatal. Les temps forts de la 12e journée.
 

EN HAUSSE

Albi

Une semaine après sa défaite sur la pelouse de Narbonne (15-18), Albi a su rebondir samedi. Larges vainqueurs d'Aix-en-Provence (49-21), les hommes d'Henry Broncan ont donné la meilleure des réponses dans un match qu'ils ont maîtrisé de bout de bout. Avec sept essais à la clé, contre deux seulement à leurs adversaires, les Tarnais se sont même permis de luxe d'empocher le point de bonus offensif. Une performance qui leur permet de se retrouver en huitième position au classement et donc de se rapprocher des places qualificatives pour les phases finales.

EN BAISSE

Tarbes

Glorieux vainqueur à Auch la semaine précédente dans le derby gersois, Tarbes n'a pas réussi à confirmer. Pourtant, les hommes de Pierre-Henry Broncan avaient l'occasion de réaliser un bon coup en se déplaçant à Dax, qui bataille dans la deuxième partie de tableau. Ils se sont finalement inclinés de deux points (13-15). A noter que menés 0-12 puis 3-15, ils sont tout de même parvenus à revenir dans le match et à arracher un précieux point de bonus défensif qui leur permet de pointer à la quatrième place, à égalité de points avec Brive et Pau.

LE JOUEUR

Fauqué (La Rochelle)

Dire que les Rochelais ont dû s’employer pour venir à bout de la Section paloise, sur leur pelouse de Marcel-Desflandre, est un euphémisme. Malgré leur supériorité numérique depuis la 27e minute (exclusion définitive de Bernad), les Maritimes auront donc attendu la dernière minute pour arracher les quatre points de la victoire. Sébastien Faqué, entré en jeu à la 51e minute à la place de Thomas Fournil, s’est chargé d’exécuter la sentence. La Rochelle est désormais seul dauphin d’Oyonnax.

L'ESSAI

Boisset (Aurillac)

Le deuxième essai des Aurillacois est à l’image du rugby pratiqué dimanche sur la pelouse de Carcassonne: une domination physique, de longues séquences et de l’opportunisme. À la 45e minute, les Cantalous ont la main sur la balle, dans le camp carcassonnais, et multiplient les phases de jeu, alternant entre du combat autour et des attaques au large. Sur l’une d’elles, les Aurillacois progressent et arrivent à 5m de l’en-but adverse. Le moment choisit par le demi-de-mêlée Paul Boisset, par ailleurs excellent dimanche, pour se faufiler autour du regroupement et aller inscrire en solitaire un essai de filou. Mené 22-13 à la pause, le Stade aurillacois lançait à merveille sa seconde période qui les verra revenir dans la partie pour finalement l’emporter.

LA STAT

4

Tout avait pourtant bien commencé pour Brive. Auteurs d’une superbe entame de match, avec deux essais de Acosta puis Péjoine, les Corréziens étaient en route pour un exploit, sur la pelouse du leader incontesté Oyonnax. Avant le trou noir. Un tunnel de dix minutes, entre la 55e et 65e minute du match. Dix minutes pour quatre essais (Bousquet, Hansell Pune et Denos deux fois), soit une réalisation à chaque coup de renvoi. Une cadence incroyable qui laisse le CABCL à 21 unités. La messe est dite. Oyonnax reste invaincu (invincible?) sur sa pelouse.

LA DECLA

Buada (Coentraîneur de Narbonne)

"Si nous ramenons la victoire ce soir, je pense sincèrement qu’elle aurait été méritée tant nous avons eu une mainmise sur le ballon et donné du volume de jeu".

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×