Julien AUDY - 25.11.2012 - Oyonnax Brive - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

27e journée, enjeux - Quand Oyonnax sera-t-il sacré champion de France de Pro D2 2012/2013 ?

Quand Oyonnax sera-t-il sacré champion de France de Pro D2 ?

Par Midi Olympique
Dernière mise à jour Le 12/04/2013 à 16:15 -
Par Midi Olympique - Le 12/04/2013 à 16:15
Qui d'Aurillac, Lyon et Tarbes dispose du meilleur calendrier pour cette fin de saison ? Quelle affiche opposera deux défenses de fer ?... Tous les enjeux de la 27e journée de Pro D2 en questions

Quand Oyonnax sera t-il sacré champion de France de Pro D2 2012/2013 ?

Depuis plusieurs semaines, tout Oyonnax et sa région attendent un faux pas rochelais pour crier victoire et revendiquer légitimement le titre de champion de France de Pro D2. Mais jusque là, La Rochelle a tenu la cadence folle imposée par le leader du championnat. À quatre journées de la fin, avec 19 points d’avance, quoiqu’il arrive, si les Oyonnaxiens s’imposent à Brive ce week-end, ils seront officiellement sacrés. En cas de défaite, ils leur faudra espérer un revers rochelais dans le Béarn pour crier victoire. Mais si La Rochelle venait à s’imposer à Pau alors que l’USO chutait dans le même temps à Brive, il faudrait remettre le sacre à la journée suivante.

Qui d'Aurillac, Lyon et Tarbes dispose du meilleur calendrier pour cette fin de saison ?

Aurillac, Lyon et Tarbes sont les trois équipes encore en course pour la cinquième place. Il paraît en effet peu probable d'assister à un retour gagnant des clubs audois Narbonne et Carcassonne. Les trois équipes auront chacune deux matchs à domicile et deux déplacements. Et au vu des équipes à jouer et de leurs classements, c'est Aurillac qui paraît avoir le meilleur calendrier avec des déplacements à Massy et Béziers. Lyon garde un calendrier tout a fait raisonnable avec néanmoins la réception de Pau suivi d'un déplacement à Carcassonne pour l'ultime journée. Pour Tarbes en revanche, si les matchs à domicile sont à portée (Dax et Colomiers), le TPR devra gérer deux déplacements compliqués à La Rochelle et à Narbonne. Avec trois points d'avance au classement et un calendrier plus abordable sur le papier, Aurillac paraît tenir la corde. Mais attention à rester vigilants sur chaque rencontre, la semaine dernière, Tarbes a du s'incliner sur sa pelouse contre Auch. Ce match a servi d'avertissement pour les trois outsiders à la cinquième place.

Quelle affiche opposera deux défenses de fer ?

Il s’agit de Pau-La Rochelle. En effet, ces deux prétendants à la montée en Top 14 n’ont encaissé que 28 essais après 26 journées de championnat. Seul Lyon a fait mieux, encaissant 24 essais. Mais attention: paradoxalement, Pau et La Rochelle sont aussi les équipes qui ont écopé du plus grand nombre de cartons rouge: trois pour Pau, et quatre pour La Rochelle, ce qui place les Maritimes à hauteur des Biterrois, tristes leaders au palmarès des expulsions définitives.

Qui sont les buteurs les plus efficaces dans l’exercice du drop-goal ?

Deux buteurs de Pro D2 ont déjà passé sept drops: il s’agit de l’Aurillacois Maxime Petitjean, et de l’Auscitain Pierre-Alexandre Dut. Efficaces en diable quand il s’agit de convertir les pénalités en points au compteur d’affichage, les deux ouvreurs montrent aussi à leurs adversaires, par cette statistique, qu’il ne fait pas bon les laisser s’approcher trop près des perches, même avec une discipline irréprochable. Derrière eux, on trouve le Narbonnais Christopher Ruiz, et le Rochelais Sébastien Fauqué, qui en ont passé quatre chacun.