Lee ADRIAANSE - 16.04.2011 - Aurillac - Icon Sport
 
Pro D2

Présentation : Aurillac

Présentation : Aurillac

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 18/08/2011 à 15:41 -
Par Rugbyrama - Le 18/08/2011 à 15:41
Notre site poursuit ses présentations des seize clubs de Pro D2 qui se disputeront les deux tickets d'accession pour le Top 14 avec ce mercredi Aurillac. La formation du Cantal a vu son effectif remodelé par rapport à 2010-2011. Pour autant, les Aurillacois nourrissent des ambitions.
 
Eurosport

Stade aurillacois Cantal Auvergne
Fondé en 1904
Stade :
Jean-Alric (10 000 places)
Président :
Christian Milette
Entraîneurs :
Jeremy Davidson, Thierry Peuchelstrade
Classement 2010-2011 :
Septième
Titres :
néant

L'objectif : rester compétitif malgré le contexte

Avec leur nouvel entraîneur irlandais Jeremy Davidson (international avec le XV du trèfle, passé notamment par Castres), Aurillac commence un nouveau cycle. A l'intersaison, les Aurillacois ont vu un bon tiers de leurs titulaires partir pour le Top 14, l'Angleterre, ou bien d'autres clubs de Pro D2. Pour autant, les Cantalous n'ont pas froid aux yeux. Le président Milette a en tout cas défini comme objectif d'intégrer le quinté de tête : "On vise la cinquième place, mais pour cela nous avons besoin de soutiens forts. J'appelle notre public à manifester encore plus d'engouement. Il faut que les gens comprennent que l'on a besoin d'eux car le contexte est de plus en plus relevé et serré. Nous touchons la ligne de flottaison."

La star : Maxime Petitjean

Maxime Petitjean sera, à n'en pas douter, le leader de la ligne de trois-quart des Cantalous. Après une expérience en Top 14 (Brive et Dax), il est revenu au pays en 2010. A l'aube de cette nouvelle saison, il a donc un statut à assumer. Reconnu notamment pour la longueur de son jeu au pied et pour sa réussite dans les tir au but (267 points en 25 matchs l'an dernier), le demi d'ouverture aurillacois devra cette année encore mettre à profit sa capacité à concrétiser les temps forts de son équipe.

Le joueur à suivre : Lee Adriaanse

L'an passé, il s'est révélé aux supporters et autres dirigeants du Stade aurillacois. Arrivé de Blois (Fédérale 2) en toute discrétion, le jeune (23 ans) demi de mêlée sud-africain a su saisir les opportunités qui se sont offertes à lui pour grappiller du temps de jeu. Cette année, le natif de Stellenbosch pourrait franchir un palier supplémentaire. Il devra pour cela reproduire ses bonnes sorties de la saison dernière. Enfin, son profil de buteur pourrait être intéressant pour suppléer Mickaël Gracia, à priori futur titulaire au poste.

Le départ qui fait mal : Petrus Hauman

Bon technicien, habile ballon en main, très rassurant sous les balles hautes, Petrus Hauman étaient l'un des leaders cantalou depuis trois saisons. Le Sud-Africain, dans une logique de progression, découvrira le Top 14 avec Brive la saison prochaine. Nul doute que les dirigeants aurillacois auraient souhaité le conserver au moins une année supplémentaire. Hauman laissera derrière lui un petit vide dans le Cantal, même si Saïd Hirèche devrait tenir la baraque au poste de troisième ligne.

Mouvements

Arrivées : Pottas (Narbonne) - Asieshvili (Orthez) - Basile, Pinet (Montauban) - Suarez (Arg) - Datunashvili (Figeac) - Catanzano, Maninoa (Béziers) - Van lill (Namibie) - M. Vakacegu (Sale) - Davidson (entr.) - Natsarashvili (Saint-Junien) - Nazur (Los Tarcos) - J. Vakacegu (Fidji)

Départs : Manukula (Bayonne) - Kotze (Clermont) - Van Vuuren (Montpellier) - Hauman (Brive) - Bourlon (Aix) - Ostrikov (Sale) - Baleinadogo (Mont-de-Marsan) - Bouly (Rouen) - Staniforth (australie) - Lasagavibau - Portero - Laffon - Maya (Nevers) - Hodge - Broncan (entr. colomiers)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×