Pau Carton rouge Pro D2 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Pau : carton plein

Pau : carton plein

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 05/10/2011 à 17:40 -
Par Rugbyrama - Le 05/10/2011 à 17:40
La Section paloise s'est une nouvelle fois illustrée par son indiscipline contre Tarbes, lui coûtant clairement la victoire en fin de rencontre. Des faits qui se répètent puisque les Béarnais sont de loin ceux qui ont récolté le plus de cartons. Un phénomène qui mine leur début de saison.

S'il y a un bien un classement où les Palois ne brillent pas, ou par la négative, c'est bien celui du fair-play. Six cartons jaunes, deux cartons rouges, le tout en seulement cinq journées : le bilan est lourd et coûte cher. Dernière illustration en date, le court déplacement dans les Hautes-Pyrénées à Tarbes qui était bien engagé pour Pau mais qui a terminé en véritable cauchemar. D'abord le capitaine habituel, Julien Jacquot (il a démarré sur le banc contre le TPR) qui recevait un carton jaune pour fautes répétées (68e). Il était imité quelques minutes plus tard par le troisième ligne samoan Marlon Solofuti qui avait visiblement à cœur de rattraper son co-équipier Paul Dearlove en tête du challenge des « dézingueurs » maison avec un carton rouge et un carton jaune chacun, laissant ainsi ses partenaires à 13 ! Nul doute que la bataille pour ce leadership particulier peut rage entre les deux hommes cette saison.

L'entraîneur de Pau David Aucagne déplore le manque de discipline des siens : « Cela a été un facteur déterminant dans notre début de saison mitigé et qui nous empêche d'être plus haut au classement. On met beaucoup d'envie mais on manque trop de maîtrise. Du coup nous sommes énormément sanctionnés et ce sont toujours un peu les mêmes actions et les mêmes joueurs aussi. On doit corriger ce problème si on veut exister dans la partie haute de ce championnat ».

"Plus de vidéos et plus de sévérité à l'entrainement"

Sur le plan sportif, la Section a beaucoup d'arguments à faire valoir pour s'affirmer comme un prétendant crédible aux phases finales. Elle possède une défense solide qui n'a encaissé qu'un seul essai en cinq rencontres. Elle a également prouvé qu'elle était capable de développer un jeu de qualité, comme à Bourgoin où elle a fait vaciller le CSBJ à Pierre-Rajon. Mais Pau n'est pas à ce point supérieur pour prétendre lutter avec les meilleurs en comptant en moyenne 24 minutes par match passées à 14.

Ainsi, le staff palois entend très rapidement gommer ce problème, et pour David Aucagne, cela passe par « plus de séances vidéo pour cibler nos erreurs, travailler au quotidien avec un arbitre et pour nous être plus sévères à l’entraînement sur l'indiscipline ». Il devient en effet urgent pour Pau de corriger le tir et de calmer les ardeurs afin de ne pas traîner plus longtemps ce boulet et effacer cette réputation naissante de "bad boys" qui colle aux basques des Béarnais.