Joshua VALENTINE - 31.03.2012 - Grenoble / Narbonne - Icon Sport
 
Pro D2

Bilan: Narbonne sauvé des eaux

Bilan: Narbonne sauvé des eaux

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 20/06/2012 à 16:24 -
Par Rugbyrama - Le 20/06/2012 à 16:24
Suite de notre bilan des clubs de Pro D2 avec Narbonne, finalement quatorzième et premier non relégable du championnat de Pro D2. Le club a obtenu son maintien au terme d’une saison longtemps catastrophique, loin de son statut, avant de relever la tête en fin de parcours pour assurer son maintien.
 

TOUR D'HORIZON

Une saison en deux temps avec un nouveau souffle à partir de la 18e journée. Après un début d’exercice en apparence prometteur et deux victoires face à Albi et Aurillac, c'est une longue descente aux enfers qu’ont vécu les Narbonnais. Pas moins de dix défaites consécutives pour une seule victoire en quinze journées de championnat. C'est donc seulement à partir de la 18e journée et une courte victoire face à Oyonnax 24 à 20 que les Narbonnais ont repris du poil de la bête. Pour finir en trombe: 9 victoires sur les 13 derniers match de championnat. En finissant la course 14e sur 16 au classement général, Narbonne se maintient cependant en Pro D2 in extremis.

LE TOP: la victoire face à Bourgoin

Une rencontre serrée jusqu'à la fin face à Bourgoin (victoire 39-32) et surtout un match très important car mettant définitivement les Septimaniens à l’abri de la relégation en Fédérale 1. Quatre essais à deux, un Sionasa Vunisa de feu à l’aile de l’attaque et un scénario prolongeant le suspense: alors qu’ils perdaient 32-22, les Audois réussissaient à franchir par trois fois la ligne d’en-but adverse durant la dernière demi-heure. De quoi pousser un gros ouf de soulagement.

LE FLOP: L’amitié prend l’eau

Leur très longue traversée du désert, avec notamment dix défaites consécutives, les Narbonnais l’ont aussi payée du côté de leur public, de moins en moins nombreux au fil des matchs. De quoi appuyer une statistique éloquente: cette saison, les Audois ont concédé cinq défaites à domicile. Dont quatre consécutives. Pas rédhibitoire, mais les joueurs du RCNM ont tout de même eu chaud.

LE JOUEUR: Guillaume Borwin

Sa blessure en septembre ne l'aura pas éloigné longtemps des terrains puisqu'il comptabilise cette saison pas moins de 24 feuilles de match, dont 20 en tant que titulaire. Joueur du RC Narbonne depuis 2007, le rugbyman de 25 ans s'est clairement imposé comme cadre de l'équipe audoise après une saison 2010-2011 délicate. Du haut de son 1m86 et de ses 104kg, le troisième ligne aile, formé au Stade français, signe 3 essais cette saison, mais c’est surtout montré particulièrement actif autour des rucks. Prometteur pour la saison prochaine.

Midi Olympique

LA REVELATION: Josh Valentine

Arrivé à Narbonne avec un CV quatre étoiles, le demi de mêlée Josh Valentine n’a pas déçu. Premier attaquant et dynamiteur de défenses, l’international australien (6 sélections) a largement participé à sortir ses partenaires du traquenard dans lequel ils étaient engagés. Des performances qui n’ont d’ailleurs pas tardé à attirer l’œil des recruteurs des clubs de Top 14. Prévoyant, le RCNM a donc prolongé pour deux ans son demi de mêlée australien.

L'AVENIR

Maintenue de justesse, l'équipe aura fort à faire pour rebondir. Cependant, le travail est déjà commencé et l'équipe a déjà mis toutes les chances de son côté avec un recrutement de taille. Avec la filière australienne qui se confirme: Justin Harrison (34 sélections avec les Wallabies), Shaun Foley (international australien à 7), Julian Huxley (6 sélections avec les Wallbies), et Dewet Ross rejoignent les bords de la Méditerrannée et complètent un recrutement déjà conséquent. Un renforcement et une continuité qui font de Narbonne un club à suivre de près, alors que les entraînements de reprise ont déjà commencé, le 12 juin dernier.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×