Chedal - Mont de Marsan Dax - 20 mai 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Mont-de-Marsan rejoint Pau en finale

Mont-de-Marsan rejoint Pau en finale

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/05/2012 à 15:18 -
Par Rugbyrama - Le 21/05/2012 à 15:18
Enorme de solidarité, Mont-de-Marsan a dominé Dax ce dimanche en demi-finale (24-20) et affrontera Pau en finale d'accession dimanche prochain. Les Montois ont effectué une première heure de grande qualité, prenant un avantage décisif avant de céder du terrain en fin de partie.

Mont-de-Marsan a remporté le duel fratricide des Landes ce dimanche. Et se rendra donc dimanche prochain à Bordeaux pour disputer la finale d’accession au Top 14 face à Pau. Remarquablement solidaire dans les phases de combat, inspiré dans l’animation offensive et performant en défense, le Stade montois a montré un visage séduisant et une belle intelligence de jeu après un premier acte disputé avec l’aide du vent. Les hommes de Marc Dal Maso et Stéphane Prosper ont même construit leur succès dans la première mi-temps. Leur avance de quatorze longueurs à la pause s’est avérée en effet suffisante pour résister au surprenant retour des Dacquois dans le second acte. Dans le sillage de ses remplaçants (Adrillon, Pedrosa) et grâce à l'appui du vent, la formation dacquoise a fait un retour fracassant grâce à un doublé du centre Sylvain Mirande (64e, 78e). Mont-de-Marsan, malgré treize semaines de championnat sans interruption, a montré de belles vertus en tenant bon malgré le pressing dacquois.

Pour une fois, l’enjeu n'a pas tué le jeu côté montois. Eux que l'on disait sous pression du fait de jouer à domicile n’ont pas renié leur philosophie, à savoir envoyer perpétuellement du jeu et jouer vers les extérieurs. Dès le coup d’envoi, ils se lançaient à l’assaut du camp dacquois. Jagr (12e) et Dhien (14e) donnaient tour à tour de sérieux avertissements à la défense de l’USD, échouant de peu pour inscrire le premier essai du match. Celui-ci intervenait dans la foulée grâce à une intervention de génie du talonneur Taukafa pour un mouvement conclu par Chedal (17e). Mont-de-Marsan s’envolait, son buteur Vignau-Tuquet ayant sanctionné à deux reprises la grosse indiscipline des Dacquois (2e et 4e). Largement supérieur en mêlée fermée, Dax n’arrivait nullement à mettre à profit sa domination dans ce secteur. Et se montrait bien peu inspiré sur ses attaques placées. Bref, les coéquipiers de Mickael Bert passaient totalement à côté de leur rencontre.

Le sursaut des Dacquois

Au retour des vestiaires, les choses n'allaient pas mieux pour les Dacquois. Dès la 46e minute, le deuxième ligne Cedaro courait en travers sur une trentaine de mètres sans être plaqué et trouvait le surnombre à l'extérieur. Vignau-Tuquet trouvait Mazonetto, lancé à hauteur, qui marquait sans opposition. A 21-3, le match semblait plié. Mais cet essai eu l'effet d'un électrochoc pour les Dacquois, qui marquèrent sur une très belle combinaison qui fit mouche. Dans la foulée, Benat Arrayet écopait d'un carton jaune, et le Stade montois d'une pénalité. Lacoste ramenait les siens à 21-13. Des efforts toutefois gâchés par l'indiscipline, qui fut le grand mal des Dacquois ce dimanche.

Ces derniers connurent un dernier sursaut d'orgueil à seulement deux minutes de la fin, quand Mirande franchissait une deuxième fois la ligne. A 24-20, tout était encore possible. Sauf que l'ailier Martin Jagr prit son envol pour récupérer la précieuse balle d'engagement. Quelques secondes plus tard, Romain Lacoste manquait de trouver la pénaltouche qui aurait pu déboucher sur un lancer, puis un maul qui aurait amené l'essai de la victoire. Mais ce ne fut pas le cas. Jagr sauva le ballon, et une ultime mêlée plus tard, Mazzonetto dégageait. Le public montois pouvait enfin exulter. Mont-de-Marsan affrontera Pau à Chaban-Delmas pour retrouver l'élite. Mais le Stade montois bénéficiera aussi d'un jour de récupération en moins. A la vue des valeurs affichées, on peut se dire que ce n'est pas si grave...