Pro D2

Auch et Aurillac enfoncent les promus

Dans le bas de tableau, Auch et Aurillac ont effectué d'excellentes opérations en disposant respectivement de Béziers et Périgueux. Narbonne n'est pas au mieux et Kruger a brillé au sein de Carcassonne. 15-9 était le score de cette 9e journée. Retrouvez tous les temps forts du week-end.

 
Les promus s'enfoncent - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

EN HAUSSE :  : 

Auch

Le stade Jacques-Fouroux était le théâtre du match de la peur de cette neuvième journée. Entre des Auscitains treizièmes, à quatre longueurs de la zone rouge, et des Biterrois, premiers relégables, cette rencontre se voulait comme un tournant de la saison pour chacune de ces deux équipes. A ce petit jeu, ce sont les protégés de Grégory Patat qui en sont sortis vainqueurs. Avec une victoire 21-13, Auch se donne donc de l'air au classement (12ème), repoussant leurs hôtes d'un soir à huit unités. Le tout dans un match haletant, tendu jusque dans les derniers instants. Car avec une pénalité à la dernière seconde, l'ouvreur Dut, auteur de l'intégralité des points de son équipe, a réussi à enlever le point de bonus défensif que tenait Béziers. Un point qui pourrait compter en fin de saison, au moment de faire les comptes. Pour le moment, Béziers pointe à l'avant-dernière place, à cinq unités de Narbonne, premier non-relégable.

EN BAISSE :  : 

Narbonne

La mauvaise opération de la journée est en effet à mettre sur le compte des Narbonnais. Avec une lourde défaite 54-10 sur la pelouse de La Rochelle, les hommes de Sébastien Buada encaissent leur deuxième défaite consécutive en championnat. Un revers tout sauf illogique puisque les Maritimes ont inscrit la bagatelle de sept essais. Dans ce festival offensif Jaune et Noir, les Narbonnais n'ont pu réagir qu'à deux minutes de la fin du match avec un essai de Vunisa. Avec ce revers, ils redescendent à la quatorzième place, à cinq longueurs du premier relégable. De leur côté, les Rochelais envoient un message clair: ils sont de retour dans la course au titre. Et se replacent à une quatrième place beaucoup plus conforme avec leurs ambitions.

LE JOUEUR :  : 

Andries Gerhardus Kruger (Carcassonne)

Ce Sud-africain au gabarit impressionant (1,97m pour 113 kg) a encore une fois sortie une énorme prestation face à Oyonnax. Artisan de la victoire au cordeau (21-19), cet ancien joueur des Barloword Toyota Pumas, reconverti troisième-ligne centre, a fait valoir toutes ses qualités. A la fois adroit balle en main, il a récupéré un grand nombre de ballons en touche et fut indispensable au jeu carcassonnais. Une prestation qui permet à son club de remonter à la sixième place, à égalité de points avec La Rochelle, actuelle quatrième. Et de se positionner comme l'un des plus gros outsiders de la saison.

L’ESSAI  : 

Fekitoa (Pau)

Pau a signé une performance de choix en dominant facilement Mont-de-Marsan (24-15), un concurrent direct pour une place qualificative pour le phases finales. Peu avant la mi-temps, Solofuti effectuait une énorme charge et entrait dans les 22m montois. Les avants béarnais enchaînaient les temps de jeu devant les poteaux landais. Moa éjectait rapidement pour son ailier Fekitoa qui résistait à Duvallet pour aplatir. M. Maciello accordait l’essai…sauf que le centre palois a laissé échapper le ballon au moment de marquer. Une réalisation lourde de conséquence qui, au final, prive Mont-de-Marsan du bonus défensif. Et offre le bonus offensif à Pau.

LA STAT  : 

3

Comme le nombre de rencontres qui se sont terminées sur le score de 15-9. Il est vrai que les conditions climatiques ce week-end ont plutôt favorisé les buteurs au détriment du jeu offensif. Fortassin a permis à Tarbes de disposer de Grenoble (15-9), les Bigourdans montrant ainsi leur solidité à Maurice-Trelut. Dax s’en est remis au pied de Bourret pour dominer Albi et prendre la deuxième place au classement. Enfin, Petitjean a sauvé la mise d’Aurillac qui a peiné pour venir à bout de Périgueux dans un match important en bas de tableau.

LA DECLA  : 

Olivier Nier (Coentraîneur d’Aix)

A cause des intempéries dans le sud de la France, la rencontre entre Aix et Bourgoin a été reporté. Ce qui n’a pas été du gout du coentraîneur aixois Olivier Nier. "Ça ne me plaît pas. On a gaspillé une semaine et le groupe, dont l’effectif n’est pas très riche en quantité, va se trouver confronter à des problèmes d’usure physique et surtout mentale. On laisse une énergie terrible dans l’histoire".

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |