Jahouer - Grenoble La Rochelle - 14 avril 2012 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Grenoble, une saison au paradis

Grenoble, une saison au paradis

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/04/2012 à 18:17 -
Par Rugbyrama - Le 15/04/2012 à 18:17
Grenoble retrouve l'élite, sept ans après l'avoir quittée, grâce à une saison exceptionnelle où les hommes de Fabrice Landreau ont fait forte impression. Le titre de champion de France récompense un groupe efficace et qui n'a jamais tremblé. Retour sur les dates clé de la saison grenobloise.

. 1ère journée > Aurillac-Grenoble 6-6

Nouvelle saison, même objectif. La demi finale d'accession en Top 14 perdue contre Bordeaux-Bègles (12-19) en mai 2011, résonnait comme un échec. Alors pour ce nouvel exercice, les Iserois voulaient bien commencer, afin de marquer les esprits d'entrée. Il démarrent plutôt doucement contre Aurillac, une équipe habituée au milieu de tableau. Bien que menant 6-0 à la mi-temps, et 6-3 jusqu'à la 71e minute, ce match nul (qui sera jusqu'à aujourd'hui le seul de la saison) constituait une contre-performance.

. 3e journée > Grenoble-Mont-de-Marsan: 24-18

Après une victoire contre Carcassone (17-12), Grenoble confirme qu'il sera un nouveau candidat au titre en battant un ancien membre du Top 14 et adversaire potentiel, Mont-de-Marsan. Mais toujours pas de bonus offensif, le match référence se fait attendre. Tous les points sont inscrits par Darbo, qui sera l'un des grands artisans du titre de champion obtenu quelques mois plus tard.

. 8e journée > Grenoble-Auch: 42-3

Auch ne s'est pas présenté dans les meilleurs conditions au stade Lesdiguières, en étant seulement 13ème à ce stade de la compétition. Une occasion, que n'a pas laissée filer les futurs champions. S'ils cherchaient un match référence, les Iserois l'ont trouvé contre les Gersois. Cinq essais, plus de quarante points, un score fleuve et le public en fête. Plus grosse victoire depuis le début de la saison.

.11e journée: Grenoble-Bourgoin: 30-13

Dans la lignée des victoires contre Auch et Narbonne, avec à chaque fois quarante points à la clé, le FCG a semblé trouver son rythme de croisière. Plus qu'une victoire bonifiée, les Iserois ont obtenu la première place qu'ils ne quitteront plus jusqu'au terme de l'exercice. Des joueurs comme le polyvalent demi Pélissié, ou Lucas Dupont, l'ailier sorti tout droit du centre de formation, éclatent littéralement au grand jour et portent le FCG au sommet.

. 19e journée > Grenoble-Albi: 55-10

Le match en retard avait été déplacé de presque deux mois. Cela n'a pas empeché les Grenoblois de prendre le large au classement. Le large, les hommes de Fabrice Landreau l'ont également pris au tableau d'affichage, en battant facilement Albi par quarante cinq points d'écart. Sept essais, le plus gros score de la saison en Pro D2. Tout le monde s'accorde sur la démonstration donnée aux albigeois, pourtant prétendants aux phases finales.

. 27e journée: Grenoble-La Rochelle: 35-3

La date était cochée depuis longtemps. Ce devait être la grande fête. Délocalisé au stade des Alpes dans l'antre des cousins footballeurs, ce match devait être la consécration d'une saison maîtrisée de bout en bout. Un premier acte très disputé s'achève devant près de 20 000 spectateurs sur le score de 6-3 pour les Grenoblois. La seconde période est d'un tout autre acabit. Et les Rochelais n'ont pu rien faire. Quatre essais inscrits, le bonus offensif dans l'escarcelle, c'est surtout le titre qui est assuré. Durant les cinq dernières minutes, les joueurs, tant sur le terrain que sur le banc, ont bien eu du mal à rester concentrés. Coup de sifflet final, c'est tout le stade qui explose. Grenoble est champion de France.