Lucas Dupont - grenoble - fevrier 2012 - Icon Sport
 
Pro D2

Dernière marche à gravir pour Grenoble

Dernière marche à gravir pour Grenoble

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 14/04/2012 à 12:52 -
Par Rugbyrama - Le 14/04/2012 à 12:52
En recevant La Rochelle samedi à 14h10, le leader grenoblois a l’occasion de décrocher le titre de champion de France de Pro D2 qui lui tend les bras. Il faudra pour cela une victoire bonifiée des Isérois, ou alors inscrire le même nombre de points que Dax. Le dénouement est proche.
 

Cinq points, c’est tout ce qui sépare les Grenoblois et le titre de champion de France de Pro D2. Un titre synonyme de montée en Top 14 qui permettrait au club de renouer avec son glorieux passé. Après une rétrogradation administrative en 2005 et une descente en Fédérale 1, le FCG n’a jamais caché son ambition de retrouver un jour l’élite. L’arrivée au poste d’entraineur de Fabrice Landreau en 2009 était le témoignage de cette volonté plus que jamais affichée. Les années passaient, et les résultats étaient sans cesse meilleurs. Jusqu’à la demi finale d’accession en Top 14 perdue l’année dernière contre l’Union Bordeaux-Bègles (12-19).

Alors pour la saison 2011-2012, les hommes de Sylvain Bégon ont décidé de prendre le large, histoire de s’assurer cette montée tant attendue. Quatorze points d’avance à quatre journées du terme sur Dax, deuxième, vraisemblablement, le titre n’est maintenant plus qu’une question de temps. Avec une victoire bonifiée, cela suffirait. Au minimum, les Alpins doivent engranger le même nombre de points que Dax qui se déplace à Carcassonne.

Attention trouble-fête

Alors samedi (14h10), ce sera toute une ville qui sera derrière son équipe de rugby. Au bout des quatre-vingt minutes, la consécration peut être à la clef. Seulement en face, les Maritimes n’auront pas envie de servir de faire-valoir. Car La Rochelle, troisième, est toujours en course pour la montée. Actuellement sur une bonne série, les Rochelais se présentent en grande forme chez le leader. Mais cette année, peu importe l’adversaire, Lesdiguières est une forteresse imprenable. Les Grenoblois y ont gagné tous leurs matchs. Alors, même si le match est délocalisé au stade des Alpes , la fête promet d’être belle pour les 20 000 spectateurs, mais uniquement en cas de victoire. Quoi qu’il arrive samedi, il y aura des étincelles dans les Alpes.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×