Jone DAUNIVUCU - 17.12.2011 - Grenoble - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Grenoble au sommet, Fournil en feu

Grenoble au sommet, Fournil en feu

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 19/12/2011 à 11:51 -
Par Rugbyrama - Le 19/12/2011 à 11:51
Grenoble n'a pas tremblé en reportant le match phare face à Dax (18-16). Le FCG est même champion d'automne. Oyonnax a mis fin à sa spirale négative en corrigeant Pau (26-0). Fournil était en feu pour Albi et Lazzarotto a mis au supplice la défense de Narbonne. Les temps-forts de la 14e journée.

EN HAUSSE:

Oyonnax

Avec une sixième victoire consécutive à Périgueux (20-13), Oyonnax était premier de Pro D2 au soir de la huitième journée. Depuis, les Haut-Bugistes avaient enchaîné cinq défaites en autant de rencontres. Ce samedi, les hommes de Christophe Urios avaient donc décidé de stopper l'hémorragie. Ils ont tenu parole. Avec une écrasante victoire 26-0 face à des Palois membres du podium, Oyonnax s'est retrouvé. Et c'est avant tout en mêlée fermée, secteur où les coéquipiers de Monzeglio ont pris le dessus sur leurs adversaires, que les Oyonnaxiens ont construit leur succès. Quatre points qui leur permettent de se replacer dans la course à la qualification. Du côté béarnais, cette gifle met fin à une belle période de cinq victoires de suite.

EN BAISSE:

Aix-en-Provence

Branchés sur courant alternatif depuis le début de saison, les joueurs du Parc avaient cette fois enclenché le mode "OFF". Face à de solides Rochelais, candidats déclarés à la montée, cette baisse de régime s'est donc payée cash. Résultat des courses, une lourde défaite 34-3 qui fait rentrer Aix-en-Provence encore un peu plus dans les rangs. Pris à la gorge dès les premiers instants de la rencontre, les hommes d'Olivier Nier ne s'en sont jamais remis. Et pourtant, ils ont mené au score durant près d'une minute (de la septième à la huitième...) avant d'encaisser le premier des cinq essais de leur soirée. A contrario, ces cinq réalisations permettent aux Maritimes de s'installer en cinquième position. Et de se rapprocher un peu plus de ses ambitions initiales.

LE JOUEUR:

Thomas Fournil (Albi)

Alors que l'édition du Midi Olympique de ce lundi fait état de la pénurie d'ouvreurs français en Top 14, ils sont légion à évoluer en Pro D2. Parmi eux, Thomas Fournil, meilleur marqueur du championnat (217 points), qui, encore une fois ce week-end, a montré toute l'étendu de son talent. Auteur de 28 points dans la victoire des siens face à Bourgoin (41-17), cet Albigeois de 24 ans s'est également montré très adroit dans la distribution du jeu. Mais c'est surtout grâce à la précision de son pied (10/11) que sa prestation a tutoyé la perfection.

L'ESSAI:

Benoît Lazzarotto (Carcassonne)

Le panneau d'affichage du Parc des sports et de l'amitié indiquait, à la 24ème minute de jeu, 6-3 en faveur de Narbonne. Une minute plus tard, le score était de 6-8 pour Carcassonne: Benoît Lazzarotto y était pour quelque chose. Parti à 60 mètres de l'en-but adverse, le jeune ailier carcassonnais se faufilait au sein de la défense narbonnaise pour aller aplatir en coin. Un exploit personnel qui, outre le fait de le propulser en tête des marqueurs de Pro D2, relance son équipe à la sixième place du classement.

LA STAT:

5

Depuis le début de saison, le promu Périgueux s'est incliné à cinq reprises à domicile. Son antre qu'est le stade Francis-Rongiéras n'a donc rien d'un enfer pour le club visiteur. C'est encore une fois ce que vient de vérifier Tarbes, vainqueur sur le fil (21-22) de la lanterne rouge de Pro D2. Une place que pourraient garder jusqu'à la fin de la saison les joueurs périgourdins s'ils ne réagissent pas. Avec son famélique bilan de douze points en sept rencontres à domicile, cela en fait bien entendu le candidat le plus crédible à la relégation.

LA DECLA:

Fabrice Landreau (Manager de Grenoble)

"On a de la chance de l'emporter. Nous nous en sortons grâce à notre mêlée et à la réussite de nos deux buteurs. Nous nous mettons dans cette situation parce que nous avons fait tout le contraire de ce qui était prévu. Nous encaissons le premier essai parce que nous jouons un ballon qui aurait du être dégagé. On le perd et on prend l'essai". Et pourtant, le FCG s'est imposé 18-16 face à son leader dacquois et s'envole en tête du classement de Pro D2.

LES CHIFFRES CLES:

Meilleure attaque: Grenoble (307 points)
Meilleure défense: Grenoble (182 points)
Meilleur réalisateur: Fournil (Albi, 217 points)
Meilleur marqueur: Hiriart (Pau) et Lazzarotto (Carcassonne, 6 essais)