Pro D2

De l'air pour Aurillac, Béziers sombre

Alors qu'Aurillac a quasiment assuré son maintien, Béziers a plongé un peu plus vers la Fédérale 1 en s'inclinant lourdement à Oyonnax. Grenoble a assuré le spectacle face à Albi et Tarbes a arraché le bonus défensif à Carcassonne. Retrouvez les temps forts des matchs en retard du week-end.

 
De l'air pour Aurillac - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

EN HAUSSE :  : 

Aurillac

En décrochant une victoire bonifiée face à Bourgoin (36-10), Aurillac a fait un très grand pas vers le maintien. A six journées de la fin de la saison, les Cantaliens ont désormais quinze points d'avance sur le premier relégable. Un écart confortable avec la zone rouge. En plus de ce succès mathématique, le Stade aurillacois a offert un spectacle splendide à ses supporters en inscrivant quatre essais et en faisant preuve d'investissement et d'application. De bon augure pour le sprint final.

EN BAISSE  : 

Béziers

Ce week-end, Béziers a essuyé une lourde défaite à Oyonnax (43-19). Le club héraultais s'était pourtant remis à gagner depuis la 19e journée, même s'il ne parvenait pas à enchaîner les succès. La défaite de samedi a, sans doute, fini de sceller le destin des Biterrois. Avec un calendrier de fin de saison difficile (réception de Mont-de-Marsan, déplacements à Grenoble et Carcassonne), on voit mal comment le club aux onze boucliers de Brennus pourrait éviter la descente vers le monde amateur.

LE JOUEUR  : 

Jonathan Best (Grenoble)

Rare pour un deuxième ligne, Jonathan Best a été l'auteur d'un doublé dans la victoire face à Albi (55-10). Troisième ligne centre de formation, Jonathan Best a dû changer de poste pour les besoins du club. Et cela semble plutôt lui convenir. A 28 ans, le joueur qui a connu la Fédérale 1 avec le FCG fait partie des éléments qui permettent aujourd'hui au club de s'envoler vers le Top 14.

L'ESSAI  : 

Labarthe (Tarbes)

A quatre minutes de la fin de la rencontre contre Carcassonne, les Tarbais exerçaient un gros pressing et chipaient une touche sur lancer adverse dans les 22 mètres audois. Récupérant le ballon, le demi de mêlée bigourdan Ludovic Labarthe s'engouffrait dans l'intervalle, échappait à deux plaquages pour filer entre les poteaux. Grâce à cet essai, le TPR arrachait le point de bonus défensif (27-21). Dans un match globalement dominé par l'USC, les Tarbais sont parvenus à tirer leur épingle du jeu en fin de partie. Côté audois, même avec la victoire, la déception était palpable.

LA STAT  : 

24

C'est le nombre de minutes durant lesquelles les Montois ont été en infériorité numérique dans le match contre la Rochelle (24-15). En effet, sur les cinq cartons jaunes distribués en première période, quatre ont sanctionné Mont-de-Marsan (Matenga 6e, Chedal 7e, Urruty 33e, Taukafa 37e). Réduits à quatorze et même à treize durant 16 minutes, les hommes de Marc Dal Maso n'ont toutefois pas encaissé d'essai. Ils sont même parvenus à en inscrire deux en seconde période. Mais cela n'a pas suffi à leur donner ni la victoire, ni même le bonus défensif (24-15).

LA DECLA  : 

"Il va falloir laisser du temps au temps. Avec du travail et de la patience, le CSBJ pourra repartir de l'avant. Nous devons posséder l'un des plus jeunes effectifs du championnat. Depuis que l'on ne joue plus la première partie du classement et suite à plusieurs blessures, on en a intégré beaucoup. C'est un investissement pour le futur et une garantie pour le présent", a affirmé Laurent Seigne, l’entraîneur de Bourgoin, après la défaite face à Aurillac (36-10).

LES CHIFFRES CLE

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |