Authier - Oyonnax - Octobre 2011 - Midi Olympique
 
Article
commentaires
Pro D2

Bilan: Oyonnax, une marche difficile

Bilan: Oyonnax, une marche difficile

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 28/06/2012 à 16:07 -
Par Rugbyrama - Le 28/06/2012 à 16:07
Suite de notre bilan des clubs de Pro D2 avec Bourgoin qui achève la saison à la neuvième place.

TOUR D'HORIZON:

Malgré une désastreuse série de défaites entre la 9ème et la 22ème journée (dix défaites en douze matchs), le bilan oyonnaxien n’est pas si mauvais que ça. Une huitième place, comme la saison dernière et un objectif de montée pas encore atteint, mais les joueurs de l’équipe oyonnaxienne ont de quoi sourire, notamment en étant les plus performants au nombre de bonus offensifs conquis (six) et une belle fin de saison notamment face à Grenoble, champion de France de Pro D2, avec un beau résultat 23-6. Un beau final pour Oyonnax qui se fixe à nouveau l’objectif de la montée en Top 14.

LE TOP: Un départ fracassant

Au lendemain de la 8ème journée du championnat, Oyonnax pointe en tête de la compétition avec sept victoires et deux bonus offensifs en poche. Tous les espoirs sont alors permis pour le club qui s’était fixé comme objectif de finir entre la 4ème et la 7ème place. Pour couronner le tout, l’équipe oyonnaxienne s’offre même La Rochelle, Bourgoin et Mont-de-Marsan (avec le bonus offensif, s’il vous plait), confirmant un début de saison à cent à l’heure.

LE FLOP: Bien plus qu’un passage à vide

C’est à la suite d’un match perdu de justesse (21-19) à Carcassonne que la roue tourne pour Oyonnax. Seulement deux victoires en treize matchs entre la 9ème et la 22ème journée, le virage dans le rouge est brutal pour les Oyonnaxiens et s’achève même par une terrible correction de Mont-de-Marsan qui a pris sa revanche et pas qu’un peu en infligeant un 43-0 à l’équipe oyonnaxienne.

LE JOUEUR: Fono Ikapote

Le deuxième ligne tongien a profité de ses 20 matchs pour montrer de quoi il était capable. Lors de la 18ème journée, il marque deux essais face à Narbonne, même si les audois finissent d’achever Oyonnax 24-20.

LA REVELATION: Rapant Lukas

Même s’il n'a pas marqué pas de point cette saison, le pilier gauche d’Oyonnax s’est imposé comme l’un des meneurs de l’équipe du Haut-Bugey. Particulièrement solide en mêlée, dynamique dans le jeu, omniprésent en défense, le pilier a montré l’exemple parmi les avants. Présent depuis six saisons sous le maillot oyonnaxien, l’international tchèque est le joueur qui peut faire la différence lors de la saison prochaine.

L'AVENIR

Oyonnax a très envie de passer le stade de la huitième place à en croire son recrutement plutôt musclé. Le demi de mêlée de Bayonne, Julien Audy, le deuxième ligne d’Aix, Valentin Ursache et le pilier de Bayonne, Clément Baïcco, viendront renforcer l'effectif de l’équipe qui vise toujours le haut du tableau. Une façon de se donner les moyens de ses ambitions. A noter cependant le départ de joueurs importants, tels que Arnaud Pic, sur le départ pour le Stade montois ; ou encore le réalisateur de 170 points cette saison pour les rouge et noir, Léonard Olivier, qui rejoindra Colomiers la saison prochaine.

LES CHIFFRES-CLES:
Classement: 8e
Classement attaque: 8e
Classement défense: 7e
Meilleur marqueur: Jérôme Naves (5 essais)
Meilleur réalisateur: Léonard Olivier (170 points)