Sébastien laloo - La Rochelle 2011 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

La Rochelle, succès au goût amer

La Rochelle, succès au goût amer

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/03/2012 à 20:54 -
Par Rugbyrama - Le 11/03/2012 à 20:54
La Rochelle monte à la quatrième place du classement après sa victoire logique devant Bourgoin ce dimanche (33-19). Toutefois, les Maritimes peuvent nourrir des regrets, laissant échapper le bonus offensif dans les dernières minutes. Pour Bourgoin, la qualification s'éloigne.

L'équipe de La Rochelle est toujours invaincue sur sa pelouse. Les Maritimes se sont imposés 33 à 19 face à Bourgoin, ce dimanche. Une victoire logique des hommes de Patrice Collazo et Fabrice Ribeyrolles qui ont globalement dominé la rencontre. En effet, alors que La Rochelle enchaînait les temps de jeu et avaient déjà inscrit deux pénalités, les Berjalliens ne réussissaient à rentrer dans les 40 mètres adverses qu’après quatorze minutes de jeu. Entrée toutefois concrétisée par une pénalité, le score était alors de 6-3.

La Rochelle a toujours eu le dessus sur son adversaire. Après cette réduction du score par le CSBJ, les coéquipiers de Robert Mohr ont répliqué de suite en inscrivant le premier essai du match (Cler à la 18e). Les Rochelais prenaient alors le large au tableau d’affichage (13-3). Puis, bien que Bourgoin ait toujours réussi à recoller au score jusqu’à la fin de la première mi-temps, la seconde période concrétisait les efforts maritimes. Plus forts en mêlée, réussissant à voler des ballons en touche, les locaux étaient solides sur les fondamentaux. Les Berjaliens, quant à eux, ne pouvaient résister à la puissance rochelaise et se mettaient à la faute. A la 55e, le capitaine de Bourgoin, Ewart Jooste, a fait les frais de l’indiscipline de sa formation en prenant un carton jaune. Dix minutes dehors qui ont fait mal puisque pendant ce temps, La Rochelle marquait deux essais consécutivement (To'Oala à la 55e et Le Bourhis à la 58e). A cet instant, les Rochelais avaient le point de bonus offensif en poche.

Holmes prive La Rochelle de bonus

Mais c’était sans compter sur l’orgueil berjallien. A la 76e, les Isérois remontaient le ballon sur 90 mètres et Joshua Holmes allait marquer l’essai. Romain Sola transformait et réduisait le score (19-33), les seuls points inscrits par Bourgoin en seconde période. Sept points d’une importance capitale puisqu’ils privaient la Rochelle d’une victoire bonifiée. Si c’est bien cet essai qui faisait s’envoler les espoirs de bonus des Maritimes, c’est surtout leur manque de réalisme qu’ils payaient. Jamais les Rochelais ne sont parvenus à tuer le match. Et malgré leur domination, ils ont redonné trop de ballons, commis trop de faute en première mi-temps qui ont permis à Bourgoin de reprendre un peu d’air. Par deux fois, les Maritimes ont campé dans les cinq mètres de Bourgoin mais n’ont pas réussi à concrétiser (à la 67e, Sazy n’est pas arrivé à aplatir et à la 73e, Bourgoin a récupéré le ballon). De leur côté, les Berjalliens ont fait preuve d’un réalisme et d’une rage qui ont fini par priver leurs adversaires du bonus. Finalement, cette victoire a un goût amer pour ces derniers.

Côté classement, la Rochelle gagne une place en haut de tableau alors que Bourgoin stagne à la onzième position. Les Berjalliens voient leurs chances de qualifications s’éloigner de plus en plus alors que La Rochelle, même sans le point de bonus, est dans une position confortable.

Auch-Grenoble: 6-13

Sixième victoire hors de ses bases pour Grenoble qui s'impose ce dimanche en clôture de la 23e journée sur la pelouse d'Auch (13-6). Au cours d'une rencontre engagée et marquée par un énorme combat d'avants, les Isérois ont su garder leurs nerfs et contrer les velléités gersoises. Dominateur en mêlée fermée, le FCG s'est assuré la possession du ballon. Et si les défenses ont pris régulièrement le pas, l'ailier Lucas Dupont s'est distingué en inscrivant le seul essai de la rencontre (50e). Parfait dans sa gestion, le leader conservait son avance pour décrocher un succès précieux dans la course à la montée. Les coéquipiers d'Olivier Chaplain ont même une autoroute ouverte devant eux pour accéder au Top 14, possédant huit points de plus que son dauphin Dax.