Heinie ADAMS - 15.05.2011 - Begles Bordeaux - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Sacrée Union !


Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 15/05/2011 à 19:26 -
Par Rugbyrama - Le 15/05/2011 à 19:26
Enorme exploit de Bordeaux-Bègles qui est allé chercher sa qualification pour la finale d'accession de Pro D2 sur la pelouse de Grenoble (19-12). Plus inspirés offensivement, dominateurs dans les phases de ruck et montrant un gros réalisme, les Girondins lutteront avec Albi pour la montée en Top 14.

L’UBB a déjoué tout pronostic et rejoint Albi en finale d’accession de Pro D2. Au final, une certaine logique vu que la formation girondine n’aura pas perdu une seule des trois confrontations face à Grenoble cette saison. Bordeaux-Bègles a pourtant eu besoin de dix grosses minutes pour entrer dans cette demi-finale. Dominés dans le combat et indisciplinés dans les phases de ruck, les Girondins subissaient mais n’étaient pas décrochés au score. En effet, l’arrière de Grenoble Johan Dalla Riva échouait sur sa première tentative de pénalité (5e) et ratait également un drop (7e). A ce stade de la compétition, un buteur en panne de réussite s’avère souvent préjudiciable. Le FCG devait composer avec l’absence de son canonnier en titre, Blair Stewart, touché à un poignet. Dalla Riva débloquait toutefois le tableau d’affichage sur sa troisième tentative (11e). Avant que l’UBB ne se réveille et imprime son rythme.

Sur leur première attaque, les hommes de Marc Delpoux glaçaient le public de Lesdiguières. Après un maul pénétrant avançant sur quinze mètres, Adams écartait vers le large. Lilo faisait la différence et servait au cordeau l’ailier Carballo qui pointait en coin. Bien plus inspirés, les Bordelais alternaient à merveille occupation du terrain et attaques au large, se montraient dangereux et surtout supérieurs sur les phases de ruck. Frazer concrétisait cette domination par une pénalité (24e) avant que Dalla Riva ne réduise quelque peu le score (35e), récompensant une timide réaction de Grenoblois qui passaient totalement à côté de l’évènement, eux qui restaient pourtant sur onze matchs sans défaite.

Bordeaux comme Oyonnax

Grenoble a bien tenté de relever la tête au retour des vestiaires mais le FCG n’a jamais trouvé la solution face à une défense bordelaise très performante. Les avants, emmenés par le talonneur Avei une nouvelle fois excellent, récupéraient un nombre de ballon impressionnant lors des contests et ne laissaient pas un pouce de terrain à des Isérois maladroits et peu performants en conquête. Frazer passait même une pénalité après un effort de son pack en mêlée fermée, secteur supposé le plus faible des Bordelais. Sous une pluie battante, Grenoble n’arrivait pas à tenir un ballon rendu glissant et l’UBB montrait un gros réalisme avec deux autres pénalités de Frazer (63 et 65e). Bordeaux gérait alors son avance de dix unités en enchaînant les longues phases de jeu. La pénalité de Dalla Riva (76e) apportait un maigre suspense mais Grenoble n’en profitait pas (19-12).

Bordeaux est la deuxième équipe à gagner à l’extérieur une demi-finale de Pro D2 après Oyonnax en 2009. Et il n’y a rien à redire sur cette qualification tant les coéquipiers de Matthew Clarkin ont maîtrisé leur sujet. Désormais, il reste une marche à l’UBB pour rejoindre le Top 14. Il faudra affronter Albi. Les Bordelais auront certainement dans un coin de la tête la correction qu’ils avaient infligé au SCA en début de championnat (47-9)…