Pro D2

Narbonne : Ferrero se retire

Le président de Narbonne, Joel Carrère, a annoncé ce lundi la démission "d'un commun accord" du manager général Henri Ferrero après la grosse claque reçue samedi à Carcassonne (39-5). Ses adjoints, Patrick Arlettaz et Richard Castel, qui avaient donné leur démission dimanche, sont conservés.

 
RCNM: Ferrero se retire - Rugby - Pro D2Icon Sport
 

La lourde défaite encaissée samedi dernier par les Narbonnais face à Carcassonne (39-5), au stade Albert-Domec n’aura pas été sans conséquence. Certes, la crise couvait depuis plusieurs semaines mais ce nouvel échec du RCNM l’a faite éclater au grand jour, au point que Joël Carrère, le président du club orange et noir, a tenu lundi matin à intervenir, seul, lors d’une conférence de presse donnée dans les locaux du Parc des sports et de l’amitié.

En préambule, le président du RCNM a déploré le "non respect des valeurs rugbystiques de la part des joueurs dont le comportement sur le terrain a été décevant." Concernant les démissions des deux co-entraîneurs, Patrick Arlettaz et Richard Castel, Joël Carrère a déclaré les avoir refusées au terme d’une longue discussion et de plusieurs entretiens avec les deux hommes de terrain. "J’ai demandé à Patrick et à Richard de revenir sur leur décision et de rester pour poursuivre leur mission jusqu’à la fin de la saison. Ils ont accepté. Mais s’ils venaient d’ici à la fin du championnat à formuler à nouveau leur démission, cette fois-ci elle serait acceptée et serait suivie de la mienne. Le club serait alors orphelin de ses entraîneurs et de son président. Reste qu’à la fin de la saison, selon les résultats obtenus par l’équipe, nous prendrons tous les trois la décision de savoir si nous continuons ou pas l’année prochaine", a précisé Joël Carrère.

Les prolongations en stand-by

Autre décision, pour le moins surprenante et inattendue, le départ, d’ "un commun accord" selon les mots de Joël Carrère, du manager général sportif Henri Ferrero dont le poste ne sera pas remplacé. "Nous avons décidé d’arrêter le contrat qui le lie au RCNM pour le reste de la saison et pour l’année prochaine", a souligné le président narbonnais qui a ajouté: "Henri est un garçon pour qui j’ai de l’affection. Ii a toujours répondu présent, même dans les difficultés. Il a toujours défendu le RCNM mais la sagesse passait par là. Je vis tous ces évènements comme un deuil".

Joël Carrère a aussi lancé un appel aux joueurs: "Désormais, pour tous les matchs qui restent à disputer, je leur demande d’avoir sur le terrain la même rage à domicile qu’à l’extérieur. Le premier qui dérogera à la règle n’aura plus rien à faire dans le club. Je veux des actes." Et d’ajouter par ailleurs qu’il suspendait pendant trois semaines, jusqu’après le déplacement à Saint-Etienne, tous les renouvellements de contrats des joueurs qui arrivaient à échéance. "J’étais sur le point de faire re-signer cinq prolongations. Désormais, elles sont en stand-by", a poursuivi Joël Carrère qui dit être à la recherche d’une ou deux personnes à fort potentiel financier et qui se pose toujours la question de savoir s’il sera là la saison prochaine.

 - Rugbyrama
 
 
 
À ne pas manquer
  • Abonnement

    Gérez votre abonnement ou abonnez-vous à Midi Olympique, le journal du rugby : voir toutes nos offres…

  • La chronique de Pierre Villepreux

    Ancien international français, il a également été entraîneur du XV de France et reste encore aujourd'hui un des personnages phare du rugby Français.

  • Toutes nos vidéos

    Retrouvez toutes nos vidéos de rugby…

Suivre Eurosport.com
 
Sur Facebook
 
Sur Twitter
 
Sur Mobile
iPhone | Android |