Daniel BLACH - Avril 2010 - Albi - 25e journee Top 14 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Albi : Quatre licences débloquées

Albi : Quatre licences débloquées

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 26/08/2010 à 15:50 -
Par Rugbyrama - Le 26/08/2010 à 15:50
Albi devrait pouvoir compter sur la quasi totalité de son effectif pour l'ouverture du championnat de Pro D2 ce samedi. Quatre licences pourraient être débloquées dans les heures qui viennent par la DNACG. Seulement trois joueurs seraient toujours dans l'attente.

Bernard Archilla, le président du SC Albi va-t-il gagner son pari ? Depuis la reprise de l'entraînement, il a toujours affirmé que son nouveau manager, Henry Broncan, pourrait compter sur l'ensemble de son effectif lors de la première journée du championnat. A deux jours du coup d'envoi du Pro D2, le président a quasiment rempli sa mission puisque la DNACG (gendarme financier de la LNR) devrait permettre au club de récupérer quatre licences dans les prochaines heures. Sur les dix joueurs concernés par les mesures restrictives de la DNACG au début de l'été, ils ne seraient donc plus que trois à ne pas bénéficier du précieux sésame avant la réception de Saint-Etienne ce samedi au Stadium. Pourtant, Daniel Blach se veut encore prudent : "Nous devons encore finaliser des dossiers mais cela devrait être fait d'ici samedi et nous espérons pouvoir débloquer un maximum de licences d'ici là." Albi devrait donc pouvoir compter sur Romain Sola, Venione Voretamaya, Yogane Correa et Bastien Marut. En revanche, François Tisseau, Stéphane Guenin et Cyrille Andreu sont toujours dans l'attente d'une solution.

Salaires : pas de baisse

La situation du SCA est donc en train de s'éclaircir après plusieurs semaines d'inquiétudes. "Nous avons sérieusement imaginer avoir recours à une baisse des salaires. Nous avons même demandé aux joueurs d'y réfléchir. Maintenant, même si cette solution n'est pas complètement écartée, elle s'éloigne de plus en plus." Les dirigeants ont réussi à apporter des garanties financières "grâce à un travail de fourmi" en s'appuyant sur un réseau de partenaires locaux : "Nous avons demandé à nos anciens partenaires de faire un effort supplémentaire mais nous avons aussi réussi à trouver des nouveaux partenaires." Un travail qui va être récompensé et permettre aux Tarnais de débuter sous de meilleurs auspices cette saison de la reconquête.