Nicolas CAUSSIMONT - Périgueux - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Présentation : Périgueux

Présentation : Périgueux

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/08/2011 à 12:09 -
Par Rugbyrama - Le 09/08/2011 à 12:09
Moins d'un mois avant la reprise du Pro D2, notre site vous propose un tour d'horizon des seize équipes qui se disputeront les deux tickets d'accession pour le Top 14. Ce lundi, zoom sur le CA Périgueux, promu, et qui cherchera à éviter de redescendre à l'étage fédéral en fin de saison.
 

Nom du club: Club Athlétique Périgueux-Dordogne
Fondé en 1901.
Stade: Francis-Rongiéras (10 200 places).
Présidents: Stéphane Turban et Edouard Reinhart.
Entraîneurs: Marc Dantin - Dorian Kenil – Pierre Cheyrou.
Classement 2011: Finaliste de Fédérale 1 contre Béziers.
Titres: Néant.

L'objectif : le maintien

Après avoir validé sur le fil leur billet pour le Pro D2 aux dépens de Massy le 19 juin, les dirigeants pétrocoriens se sont immédiatement attelés à étoffer leur effectif. Malgré les arrivées de 13 joueurs, la saison du CA Périgueux s'annonce difficile, comme c'est le cas chaque année pour le promu. Nombreux sont les observateurs qui les voient faire l'ascenseur et redescendre immédiatement en Fédérale 1.

La star : Iliesa Keresoni

Titulaire avec les îles Fidji contre les All Blacks le 22 juillet, l'arrière de 24 ans est susceptible de disputer la prochaine Coupe du monde. Arrivée en Dordogne en qualité de centre ou ailier, la perle fidjienne a été replacée avec succès à l'arrière en cours de saison. Le joueur n'a pas été étranger à la réussite du club périgourdin l'an dernier, et devrait donner le tournis aux défenses du Pro D2.

Le joueur à suivre : Mosese Moala

Les dirigeants ciel et blanc attendent beaucoup du solide pilier de 33 ans passé par Biarritz et Agen. Son expérience et ses 135 kg ne seront pas de trop pour stabiliser la mêlée périgourdine dans un championnat réputé rugueux. Très peu utilisé l'an dernier dans le Lot-et-Garonne, et guère plus lors des quatre saisons précédentes dans le pays Basque, le Tonguien apportera toute se fraîcheur à un groupe périgourdin éprouvé par une saison dernière longue de onze mois.

Le départ qui fait mal : Dorian Kenil

A l'issue de la finale perdue face à Béziers, le fidèle deuxième ligne du CAP raccrochait définitivement les crampons. A 34 ans, et après neuf saisons de bons et loyaux services, il troque cette saison son maillot de joueur contre celui d'entraîneur en charge des avants. Un mal pour un bien finalement...

Mouvements :

Arrivées : Moala (Agen) ; Gaultier, Giboin (Bordeaux-Bègles) ; Sisombath (Limoges) ; Brindel (La Rochelle) ; Nauleau (Pays d'Aix) ; Hugo Rongieras (Auch) ; Ayestaran (Biarritz) ; Wilson (North Harbour, Nouvelle-Zélande) ; Maris (Timisoara, Roumanie) ; Cooper (Japon) ; Basauri (L'Aquila, Italie) ; San Martin (Aironi, Italie).

Départs : Ninidze (Romans) ; Perais, Benhmida (Ribérac) ; Delmas (équipe de France à 7) ; Xiffre, Surget, Rocchi.