Sabir Gmir - Béziers - Juin 2011 - Icon Sport
 
Pro D2

Présentation : Béziers

Présentation : Béziers

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 09/08/2011 à 16:29 -
Par Rugbyrama - Le 09/08/2011 à 16:29
Suite de nos présentations des seizes clubs de Pro D2 qui se disputeront les deux tickets d'accession pour le Top 14 avec ce mardi Béziers. Club mythique du rugby hexagonal, l'ASBH retrouve le monde professionnel et aura pour objectif majeur de retrouver une partie de son lustre d'antan.
 

Association sportive Béziers Hérault
Fondé en 1911
Stade :
La Mediterranée (18555 places)
Président :
Cédric Bistué
Entraîneurs :
Philippe Benetton – Andrew Mehrtens
Classement 2011 :
Champion de France Fédérale 1
Titres :
11 Boucliers de Brennus (1961, 1971, 1972, 1974, 1975, 1977, 1978, 1980, 1981, 1983, 1984) ; Champion de France 2e division (2000), Champion de France Fédérale 1 (2011).

L’objectif : Retrouver du prestige

L’un des plus beaux palmarès du rugby français. Et pourtant Béziers a végété deux ans dans le monde amateur. S’arrachant l’an dernier, les Héraultais ont su assumer leur statut de favori pour décrocher le titre et remonter en Pro D2. Bien évidemment, le but premier de l’ASBH sera de se maintenir mais un club aussi prestigieux ne peut se permettre de figurer dans les profondeurs du classement. Béziers a pour cela effectué quelques bonnes pioches malgré un recrutement débuté bien après toutes les autres équipes. L’ASBH sera forcément attendu même s’il parait difficile de le voir jouer les premiers rôles dès la saison prochaine. Le projet biterrois semble plutôt s’inscrire dans la durée pour retrouver une certaine dimension.

La star : Samiu Vahafolau

Voila sûrement la recrue phare de l’ASBH. Le troisième ligne tongien Samiu Vahafolau ( 32 ans) va apporter toute son expérience au sein du pack biterrois. Mais aussi un surplus de puissance (112kg). Durant quatre ans, il a porté les couleurs de Biarritz. Avec succès dans un premier temps puisqu’il a joué 48 matchs lors des deux premières saisons. Son impact fait de lui l’un des meilleurs flanker du Top 14. Problème: ses performances baissent par la suite. Il n’évolue qu’à onze reprises la saison dernière et staff biarrot lui fait comprendre qu’il ne compte plus sur lui. Assurément revanchard, ses charges devraient permettre à l’ASBH de jouer en avançant.

Le joueur à suivre : Anthony Lagardère

Dans la catégorie revanchard, Anthony Lagardère aura également sa place. L’ancien Dacquois a vécu une saison dernière cauchemardesque où son club, faisant figure de favori en Pro D2, est passé totalement à côté de sa saison pour assurer son maintien en toute fin de championnat. Pouvant évoluer à l’ouverture ou à l’arrière, son expérience sera un atout précieux comme sa précision au pied. Il devra en revanche assurer la succession d’Andrew Mehrtens. Un drôle de challenge.

Le départ qui fait mal : Andrew Mehrtens

Une seule saison du côté de Béziers mais l’ancien ouvreur all black (70 sélections, 967 points) aura vraiment œuvré pour la remontée du club en Pro D2. En provenance du Racing, beaucoup pensait que Mehrtens avait rejoint l’Hérault pour passer du bon temps au soleil. Ce ne fut nullement le cas et le joueur, aujourd’hui âgé de 38 ans, a montré que son pied et sa vision du jeu étaient toujours intactes. S’il s’est retiré des terrains, il enfilera le costume d’entraîneur la saison prochaine à l’ASBH.

Mouvements :

Arrivées : Kherfani (Ribérac) - Smidt (Pampa XV) - Meïté (Massy) - Siro (Carcassonne) - Q. Doumayrou, Max, (Montpellier) - Vahafolau (Biarritz) - Fernandes (Tyrosse) - Dubois (Brive) - Mazières (Dax) - Benetton (manager Limoges) - Narvaes (Cordoba) - Levi (Brumbies) - Velthuizen (Pumas Ford) - Lagardère (Dax)

Départs : Catanzano, Pinet, Maninoa (Aurillac) - Chollet, Anturville (entraîneurs) - Milne (NZ) - Mechdlishvili (Dijon) - Etienne - Schmidt - Malaguradze – Pardo – Mehrtens (entraîneur)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×