Franck ROMANET - 17.04.2011 - Lyon OU - Icon Sport
 
Pro D2

Oyonnax gâche la fête de Lyon

Oyonnax gâche la fête de Lyon

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 17/04/2011 à 21:07 -
Par Rugbyrama - Le 17/04/2011 à 21:07
Lyon s'est fait cueillir sur le fil par Oyonnax (19-18) dans un stade de Gerland bien garni. Bousquet a marqué un drop décisif. Le Lou n'a plus que 3 points d'avance. En s'imposant devant Pau (26-19), Aix assure définitivement son maintien en Pro D2. Carcassonne bat facilement à Saint-Etienne 23-7.
 

Lyon/Oyonnax: 18-19

Les Lyonnais étaient-ils inhibés par l’enjeu dans un stade de Gerland très bien garni ? Quoiqu’il en soit, le leader du Pro D2 a paru bien emprunté en clôture de la 28e journée face à une formation d’Oyonnax totalement décomplexée et qui n’avait plus grand chose à jouer dans cette fin de championnat. Les Haut-Bugistes affichaient un visage emballant et profitaient des nombreux ballons perdus par les Rhodaniens pour se montrer dangereux. L’arrière et buteur Jonathan Bousquet ouvrait le score sur pénalité (6e). Plus puissant, notamment en mêlée fermée, le Lou revenait dans la partie par l’intermédiaire de ses canonniers Thomas (15e) et Montagnat (21e). Toutefois, ce dernier nommé n’était guère à son avantage, un peu à l’image de son équipe, et ratait pas moins de deux pénalités. Une explication au score de parité à la pause (6-6). Le public de Gerland attendait mieux…

Finalement, il fallait attendre la deuxième mi-temps pour voir du spectacle. Le duo Saint-André-Lazerges avait certainement dû montrer son mécontentement dans les vestiaires puisque leurs joueurs affichaient un tout autre état d’esprit. Bien plus conquérant, Lyon s’échappait grâce à deux pénalités de Thomas (47e, 53e). Avantage de bien courte durée toutefois car le Lou manquait inexplicablement de concentration. L’arrière d’Oyonnax Bousquet inscrivait un essai marqué du sceau de la malice (56e). Le suspense était total. Lyon éprouvait des difficultés à mettre de l’ordre dans son jeu et se heurtait à une très bonne défense de l’USO. Laissant tomber un nombre incalculable de ballons, les Rhodaniens se reposaient alors sur leur principale force, à savoir leur mêlée. Et après un maul dévastateur sur plus de 20m, Thomas croyait offrir la victoire à son équipe (75e). C’était sans compter sur l’abnégation d’Oyonnax et de Bousquet en totale réussite qui crucifiait Lyon sur le fil d’un drop à 30m des poteaux (19-18). Lyon n’a pas encore validé son billet pour l’accession directe en Top 14.

Aix/Pau: 26-19

C'est officiel, Aix a assuré son maintien en Pro D2. Il suffisait d'une victoire aux Provençaux et ces derniers ont longtemps souffert devant Pau. Accusant treize points de retard à la demi-heure de jeu, les Aixois sont revenus petit à petit: grâce à la botte de Lescalmel dans un premier temps puis grâce à deux essais de Ursache et Gautherie. Le Palois Darbo, sur pénalité, donnait le bonus défensif à son équipe. La Section paloise accuse désormais huit points de retard sur Mont-de-Marsan, cinquième. A deux journées de la fin, cet écart semble insurmontable.

Saint-Etienne/Carcassonne: 7-23

Saint-Etienne finit la saison sans avoir décroché la moindre victoire à domicile cette saison (le dernier match contre Lyon aura lieu à Geoffroy-Guichard !). Face à Carcassonne, qui n'a plus rien à jouer, les Stéphanois n'ont jamais été dans le rythme, faisant preuve d'indiscipline avant de craquer sous les assauts audois, marqués par deux essais de Le Bourhis et Cidre. L'USC pointe à la huitième place. Le Case enchaine une 23e défaite de rang...

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×