Xavier SADOURNY - La Rochelle - LOU - 9eme journee de Pro D2 - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Lyon a sorti les crocs

Lyon a sorti les crocs

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 19/09/2010 à 17:53 -
Par Rugbyrama - Le 19/09/2010 à 17:53
Grosse performance de Lyon qui s’est imposé en clôture de la 4e journée sur le pré de Mont-de-Marsan (15-22). Les Rhodaniens préservent leur invincibilité et restent deuxièmes, derrière Albi. Les Montois ont souffert dès la sortie sur blessure d’Arrayet. Tarbes a gagné à Saint-Etienne (38-43).
 

Dans les dix premières minutes de la partie, les Rhodaniens monopolisaient le ballon mais ne parvenaient pas à concrétiser cette domination en terme de points, péchant une nouvelle fois sur leur point faible: la mêlée, secteur qui leur avait déjà coûté en grande partie la finale contre La Rochelle la saison dernière. Mené 6-0 après un quart d'heure, le Lou parvenait à revenir au score grâce à son arrière et buteur Romain Loursac, réaliste et précis au pied.

De leur côté, les Montois, actifs offensivement et comptant sur les fautes lyonnaises, menaient 12-6 à la mi-temps. Mais ils enregistraient également la perte de leur buteur et ouvreur Beñat Arrayet, se tordant sérieusement une cheville sur un plaquage de Manta, à la demi-heure de jeu. Son remplaçant, le jeune Maxime Bats, 19 ans, n'a pas démérité, et inscrivait même les trois seuls points montois en seconde période.

Au retour des vestiaires, le centre du Lou Wakanivuga dénouait le match, trouvant un petit intervalle entre deux défenseurs sur une très belle passe du demi de mêlée Brice Salobert au sorti d’une mêlée dans les 22 mètres montois. Avec ce premier essai (45e), qui sera aussi le seul de la partie, le centre fidjien permettait à son équipe de prendre l'avantage pour la première fois de la rencontre (12-16).

Pourtant, le Stade montois avait récupéré la possession de balle en cette deuxième mi-temps, mais ne parvenait pas à concrétiser, alors que Lyon aggravait peu à peu le score, s'installant dans le camp adverse. Avec une organisation retrouvée, les hommes de Raphaël Saint-André reprenaient le chemin de l'attaque, faisant reculer les Montois, et comptaient sur Loursac pour faire le break au pied à chaque faute d'une équipe montoise qui peinait en fin de match à faire valoir sa place de meilleure défense du championnat. Lyon conserve donc sa deuxième place grâce à ce succès (15-22), affichant une maîtrise et un sang-froid qui lui a permis de ne pas sombrer dans les moments délicats.

Saint-Etienne/Tarbes : 38-43

Après s’être incliné sur le fil à domicile face au leader albigeois la semaine dernière, Tarbes a vite relevé la tête en sortant une grosse performance à Saint-Etienne (38-43). Le centre Caujolle montrait la voie à suivre dès le début de match (9e). Le promu stéphanois ne s’en laissait pas compter et menait même, dans le sillage d’un Péclier toujours impeccable, auteur de trois pénalités et d’un essai (23e). Mais les gars du Forrez craquaient et encaissaient un essai juste avant la pause par Bernad (40e). Le troisième ligne tarbais récidivait (48e) avant que Labarthe n’aggrave le score (58e). Le Case avait du mal à s’en remettre même si Malzieu (54e) et Marie (72e) allaient tour à tour à dame. Mais le retard accumulé à l’heure de jeu était trop important. Dans un incroyable sursaut d’orgueil, les Stéphanois arrachaient le bonus défensif grâce à un essai de Sarthou (79e). A noter les 23 points du meilleur réalisateur du Pro D2, le Bigourdan Fortassin. Peclier, son dauphin, ne fut pas en reste avec… 23 unités.