Raphael SAINT ANDRE - Xavier SADOURNY - aout 2008 - Entrainement du LOU - Icon Sport
 
Article
commentaires
Pro D2

Lyon : A la dure ?

Lyon : A la dure ?

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/07/2010 à 12:29 -
Par Rugbyrama - Le 11/07/2010 à 12:29
Le stage avec le 27e bataillon des chasseurs alpins s'est terminé vendredi pour le Lou, qui a donc quitté Annecy et retrouvé le stade Vuillermet afin de reprendre un entraînement plus... classique. Retour sur une semaine très spéciale pour des joueurs qui ont pu partager le quotidien des militaires.

A peine revenus de vacances que voilà les nouveaux coéquipiers de Pierre Vigouroux embarqués en haute montagne pour un stage commando du 5 au 9 juillet avec un bataillon de chasseurs alpins. L'idée, si elle peut paraître originale, n'en est pas moins efficace. Pour Raphaël St André, entraineur du Lyon Olympique Universitaire et organisateur du projet, l'objectif était de "faire quelque chose de différent, qui sort de l'ordinaire, et qui permette aux joueurs de se souder autour d'une expérience collective". Une manière sympathique et peu commune de démarrer sa préparation physique avant la reprise du championnat de Pro D2.

Un cadre idyllique

Mais n'est ce pas trop éprouvant pour des garçons qui n'ont plus pratiqué le rugby depuis un mois d'être ainsi plongés dans un entrainement à la dure? "Ce n'est pas plus difficile que ce qu'on fait à Lyon", se justifie Saint-André. "Et surtout, on était autour d'un lac, et en montagne il faisait plus frais qu'à Lyon. Le soir, les joueurs pouvaient aller se baigner pour récupérer". Si les dirigeants ont décidé d'envoyer leur équipe en stage chez les militaires, c'est donc avant tout pour des considérations sportives. Histoire d'éviter la chaleur caniculaire de ce mois de juillet avec du matériel et des installations de pointe à portée de main, le tout dans un environnement paisible, propice au travail comme à la récupération.

Après l'effort, le réconfort

Et pour ce qui est du travail, les Lyonnais n'ont pas chômé. Au programme, entrainement physique, musculation, courses et randonnées, et même un Run'n Bike et une journée avec les chasseurs alpins durant laquelle les joueurs ont participé à un biathlon. Mais chez les militaires, on sait aussi décompresser. Aussi, les moments de récupération et de détente étaient-ils consacrés à des activités plus ludiques (mais tout aussi physiques), telles que des séances de lutte ou de tirs.

Alors quand on demande à Raphaël St André ce que ses joueurs ont pensé de ce stage, la réponse est sans équivoque: "Ils étaient très satisfaits. Ils ont pu vivre ensemble pendant cinq jours, et l'ambiance était très sympathique. On a même fini par une soirée barbecue sur la plage le dernier soir!". Pas de doute, le Lou est désormais fin prêt à partir en chasse... du Top 14.