Guillaume BORWIN - Juillet 2010 - Narbonne - Match Amical - Icon Sport
 
Pro D2

La 5e journée en bref

La 5e journée en bref

Par Rugbyrama
Dernière mise à jour Le 27/09/2010 à 15:12 -
Par Rugbyrama - Le 27/09/2010 à 15:12
Narbonne qui remonte la pente, les Lyonnais qui signent leur première défaite de la saison, l'exceptionnelle performance de Benoît Lazzarotto, l'interception signée Sofiane Guitoune qui assassine la Section Paloise et seize cartons distribués...Retrouvez tout ce qui a marqué la 5e journée de Pro D2.
 

EN HAUSSE :

Narbonne

Après trois défaites consécutives face à Aix (18-11), Saint-Etienne (15-24) et Albi (34-8), Narbonne a évité la crise en s'imposant samedi contre le Stade Montois (24-13). Les hommes d'Arlettaz n'avaient pas le droit à l'erreur. Et d'entrée de jeu, ils maîtrisaient la partie et occupaient le camp adverse avec de bonnes intentions. Le centre Jone Tawake inscrivait d'ailleurs le premier essai du match (10e) et la machine était lancée. Ainsi, après seulement un quart d'heure de jeu, Narbonne prenait le large (10-0), et un second essai de l'autre centre Delkeith Pottas (32e) permettait au collectif de creuser l'écart à la mi-temps (15-0). Une seconde période plus laborieuse aurait pu être fatale aux Orange et Noir qui encaissaient deux essais en moins de cinq minutes (52e, 55e). Au final, les Audois ont résisté aux assauts montois. Ils signent leur deuxième victoire de la saison. Le collectif peut se rassurer.

EN BAISSE :

Lyon

Le Lou a freiné brutalement sa dynamique de victoires en s'inclinant dimanche à Bordeaux-Bègles (18-12). L'étiquette du favori était peut-être un trop lourd fardeau à porter pour les hommes de Saint-André et Lazerges qui n'ont jamais franchi la ligne d'en-but adverse. Incapable d'enchaîner les séquences de jeu, Lyon, sous pression, a offert six pénalités à l'UBB, concrétisées par la botte en or de Gérard Frazer. Menés 15-3 à la mi-temps, les Lyonnais ont toutefois réussi à accrocher le point de bonus défensif à quelques minutes du coup de sifflet final comme unique et maigre consolation. Le Lou a véritablement manqué le coche ce week-end. En effet les Rouge et Noir avaient l'opportunité de creuser l'écart avec les autres formations qui le talonnaient au classement et qui avaient été tenues en échec samedi. En définitive, les Rhônalpins gardent leur place de dauphin, Is laissent néanmoins Albi prendre le large.

LE JOUEUR :

Benoît Lazzarotto (Carcassonne)

Auteur des quatre essais (8e, 13e, 20e, 62e) de son équipe lors de la victoire face au Stade aurillacois (30-6), Benoît Lazzarotto (22ans, 1,75 m, 77 kg), meilleur réalisateur de Fédérale 1 l'an passé, poursuit son ascension. Natif de Pontarlier, le Doubiste a été formé au Lou où il côtoya une certain Mathieu Siro, demi de mêlée et responsable du centre de formation de l'Union Sportive de Carcassonne. Grâce aux performances exceptionnelles de l'ailier, le club du Languedoc empoche son premier bonus offensif et s'écarte doucement, mais sûrement de la zone rouge.

L'ESSAI :

Sofiane Guitoune (Albi)

Au retour des vestiaires, le leader albigeois est mené d'une unité (13-12). Les Palois ont la main sur le ballon et on n'imagine mal Albi concrétiser une de ses actions. Pourtant, sur une attaque de la Section, le troisième ligne Marlon Solofuti assurait maladroitement sa passe. Sofiane Guitoune interceptait la balle à hauteur des quarante mètres béarnais et allait aplatir entre les perches. Fréderic Manca transformait et Albi passait pour la première fois en tête (13-19). "Guitoune, il est coutumier du fait, révélait son entraîneur dans les colonnes du Midi Olympique ce lundi. Heureusement qu'il nous permet de marquer car, à ce moment-là, on éprouvait de grosses difficultés". Surtout que l'essai inscrit par le centre a permis aux Tarnais de gagner la rencontre et par conséquent de creuser l'écart avec le reste des formations. L'essai non transformé de l'ailier palois Dorian Giordano ne change pas l'issue du match, Albi préserve son invincibilité.

LA STAT :

16

C'est le nombre de cartons distribués ce week-end à l'occasion de la cinquième journée de championnat (quinze jaunes et un rouge). Saint-Etienne est en tête avec trois cartons jaunes (Henry, Marie, Damiani). Par ailleurs, Auch récolte le seul rouge du week-end avec Tau Tapasu pour brutalité. Le pilier Nerocan écopait lui d'un carton jaune au même moment. Autant dire que ces indisciplines ont changé radicalement la donnée de la rencontre face à Tarbes. En revanche, félicitation aux Aixois et aux Grenoblois qui réalisent le seul match sans carton du week-end.

LA DECLA :

Fabrice Culinat (Colomiers)

Colomiers concède son premier nul de la saison face au promu stéphanois samedi (23-23) et perd deux précieux points au classement. Auteur d'un début de saison honorable, les Columérins signent leur premier faux pas à domicile. A l'image du capitaine Fabrice Culinat, le collectif est désabusé. "Ce résultat s'apparente à une défaite puisque l'on perd deux points. L'équipe avait le match en mains mais elle concède un essai bête sur une interception. C'est de la frustration qui ressort de la rencontre parce qu'on n'a pas su mettre le coup de boutoir pour tuer le match. Cela nous prouve qu'il reste encore beaucoup de travail et que l'on n'est vraiment pas arrivés".

LES CHIFFRES-CLES

Meilleure attaque : Albi (159 pts)
Meilleure défense : Oyonnax (71 pts)
Meilleur réalisateur : Fabien Fortassin (Tarbes, 105 pts)
Meilleur marqueur: Dave Vainqueur (Albi, 5 essais)

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×