Grenoble - UBB Pro D2 2010-2011 - Icon Sport
 
Pro D2

Grenoble en quête de repères

Grenoble en quête de repères

Par Rugbyrama
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 21/09/2010 à 16:20 -
Par Rugbyrama - Le 21/09/2010 à 16:20
A l'issue de la quatrième journée de Pro D2, le FC Grenoble pointe à la huitième place, loin des ténors du championnat et surtout loin de son objectif comptable. La formation iséroise inquiète quelque peu depuis la reprise, toutefois le staff ne se veut pas alarmiste. Affaire à suivre...
 

20h15 : coup de sifflet final à Lesdiguières, à l'issue du match les deux équipes s'arrachent le nul (16-16), Grenoble échappe de peu à la correctionnelle. Parce qu'il faut l'avouer, l'Union Bordeaux-Bègles a inscrit le premier essai de la rencontre (Jaulhac, 29e) comme prémices d'une rencontre alambiquée pour les Isérois. En effet, fébriles et approximatifs, les hommes de Fabrice Landreau ont perdu pas moins de dix ballons en touche, et ce n'est qu'une supériorité numérique à la 58e qui leur permet véritablement de revenir dans la partie. Finalement, la combativité des coéquipiers de John Senio n'aura pas suffi, l'UBB a épinglé le FCG, qui s'en sort plutôt bien avec deux petits points récoltés à l'arraché. En somme, trois semaines après s'être incliné face à Mont-de-Marsan (9-12), les Grenoblois ont une nouvelle fois perdu des unités à domicile. Le constat n'est certes pas encore alarmant, il n'en résulte pas moins que le FC Grenoble montre quelques défaillances inquiétantes.

Aujourd'hui formation de milieu de tableau (8e), l'ambitieux Grenoble est incapable de rivaliser avec le Stade Montois et l'UBB sur ses terres. Les objectifs audacieux annoncés à l'inter-saison de faire partie du quinté de tête restent en suspens. "Il ne faut pas s'alarmer. On a fait preuve de vraies valeurs pour revenir. C'est notre meilleure mi-temps de la saison. Je suis fier de mes joueurs, ils ont été valeureux", confiait Fabrice Landreau dans les colonnes de Midi-Olympique ce lundi. Pourtant après un départ poussif, certainement dû aux nombreux recrutements, Grenoble semblait monter en puissance, et la rencontre face à Bordeaux-Bègles devait confirmer les prestations iséroises. Finalement, après quatre journées de championnat, les problèmes chroniques en touche ne sont pas réglés et le collectif reste fébrile. Un mal identifié depuis les matchs amicaux.

A Aix pour se relancer

A l'occasion de la cinquième journée de championnat, Grenoble se déplace à Aix-en-Provence pour tenter d'accrocher une première victoire à l'extérieur. La première sortie s'était soldée par une défaite à Tarbes (25-19), un probant succès face au Parc serait donc de bon augure avant le déplacement chez le voisin lyonnais, exceptionnellement délocalisé au Stade de Gerland. Les joueurs du FCG ont donc une chance de se racheter au vu des performances médiocres de ce début de saison, car malgré trois matchs à domicile sur quatre rencontres, Grenoble n'a remporté qu'une épreuve face au promu carcassonnais (31-18). "Il faut rester concentrer sur nous-mêmes. Il faudra un peu plus de temps que prévu", explique Landreau. Après tout comme le dit si bien le proverbe italien : qui va lentement va sûrement. La machine grenobloise, en quête de repères, tentera donc ce samedi d'accrocher l'adversaire aixois afin de lancer définitivement sa saison.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×